Advertisements

“Noël est gâché” : 6.000 enfants ne pourront pas voyager seuls ce week-end dans les trains de la SNCF – France Bleu

Spread the love

Tous les passagers ayant déjà un billet de TGV pour le départ des congés de Noël pourront voyager” assure depuis hier la SNCF. L’entreprise ferroviaire a travaillé pour renforcer son plan de transport et proposer une solution à une majorité d’usagers. Mais dans ce “réaménagement”, un service a été supprimé jusqu’au 24 décembre inclus : le service Junior & Compagnie qui permet aux enfants de 4 à 14 ans de voyager en toute sécurité avec un accompagnateur, animateur diplômé. Et 6.000 enfants vont rester à quai rien que ce week-end, indique la SNCF.

Un mail reçu à quatre jours du départ

C’est le cas de la fille de Laura, une mère parisienne : “j’ai reçu un mail hier soir, à quatre jours du départ du train, pour me dire que pour des raisons de sécurité, le billet de ma fille était annulé. Elle vit à Bordeaux chez son père depuis le mois d’août et nous ne nous sommes pas vues depuis. Je ne comprends pas que la SNCF sacrifie les enfants pour offrir plus de places aux adultes“.

Le service supprimé pour “récupérer un maximum de places”

Contactée, l’entreprise ferroviaire explique que le service Junior & Cie mobilise une voiture entière dans les trains. Une voiture qui n’est pas toujours occupée à 100%, et que pour récupérer le maximum de places et faire circuler le plus grand nombre de voyageurs ayant déjà réservé un billet, il fallait annuler ceux des enfants accompagnés. “Cela concerne 6.000 enfants” ce week-end, explique un responsable du service communication de la SNCF.

“Noël est gâché”

Pour Laura, c’est un Noël bien triste qui s’annonce : “je ne peux pas lui faire prendre le bus seule, elle est trop petite. L’avion est trop cher. C’est son père qui lui a annoncé la nouvelle hier soir, elle en a pleuré. C’est très dur, on ne s’est pas vues depuis cet été, et on ne pourra se voir qu’aux prochaines vacances en février. Pour Noël je ne pourrais que l’appeler en vidéo et lui envoyer un colis“.

Sur Facebook, des parents concernés par cette annulation on crée un groupe, et sur Twitter, les messages dépités se multiplient.

Advertisements

Leave a Reply