Nio veut se lancer sur le marché français avec une compacte électrique

Pour Nio, la marque chinoise spécialisée dans les voitures électriques haut de gamme, voici la prochaine étape pour poursuivre sa conquête du marché européen : le lancement d’un modèle compact 100 % électrique.

nio conquete europe
Crédits : Nio

Depuis sa création en 2014, la marque Nio chinoise a souvent été comparée à Tesla. Les similitudes sont nombreuses, à commencer par son PDG, William Li, jeune entrepreneur qui a décidé de tout miser sur la motorisation électrique et l’identité de la marque, centrée autour de véhicules haut de gamme bardés de technologies dernier cri.

Aujourd’hui, Nio propose une gamme complète de SUV et de berline 100% électrique  et enregistre une belle croissance avec 15 000 véhicules vendus par mois. En 2022, le constructeur a écoulé pas moins de 122 000 unités. 

Et depuis deux ans maintenant, la marque a décidé de partir à la conquête du marché européen, d’abord en Norvège, puis en Suède, en Allemagne, au Danemark et aux Pays-Bas. Désormais, Nio ambitionne de s’implanter davantage sur le Vieux continent, et notamment en France d’ici la fin d’année 2023.

A lire également : Nio répond à Tesla et ses Superchargeurs avec des bornes surpuissantes de 500 kW

Une compacte et deux nouvelles marques pour le marché français

Et pour ce faire, Nio a un plan bien précis : le lancement de deux nouvelles marques. Pour l’instant, elles répondent aux noms de code Alps et Firefly. Avec Firefly, la société voudrait proposer une compacte électrique, avec un prix situé aux alentours des 27 000 €. Avec ce tarif, Nio pourrait donc se frotter à la nouvelle R5 électrique de Renault à 25 000 €, la Volkswagen ID.2 ou encore l’éventuelle Tesla Model 2.

Mais ce n’est pas tout puisque Nio compte également proposer sous sa propre bannière une nouvelle voiture électrique compacte. D’après les premières rumeurs, il pourrait s’agir d’une version break et raccourcie de la Nio ET5.

Nous avons remarqué que le besoin est là, nous développons déjà un véhicule qui arrivera sur le marché en Europe et en Chine, pour nos utilisateurs européens”, a confirmé Willima Li dans une récente interview.

nio conquete europe
Crédits : Nio ET5

Une conquête plus prudente de l’Europe

Sans surprise, ce modèle compacte, mais aussi les futurs véhicules des marques Firefly et Alps, profiteront des stations d’échange de batteries de Nio, sa marque de fabrique. En avril 2023, le constructeur a franchi le cap symbolique des 20 millions d’échanges de batterie. Les 1327 stations installées en Chine enregistrent pas moins de 45 000 échanges quotidiens.

Toutefois, Nio ne veut pas mettre la charrue avant les boeufs et souhaite se montrer plus prudent dans sa conquête du marché européen : “Quand nous avons annoncé notre lancement en Norvège, nous étions plus optimistes qu’aujourd’hui. Depuis, le monde a changé et l’environnement macroéconomique et géopolitique en Europe est plus difficile. Notre ambition d’être un acteur majeur en Europe mais nous allons être plus patients que prévu”, a déclaré William Li dans les colonnes des Echos.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *