Nintendo : le cloud gaming ce n’est pas pour tout de suite

Spread the love

Lorsqu’en novembre 2019 Google a lancé sa plateforme de cloud gaming Stadia, tout le monde avait les yeux rivés sur ce nouveau projet. Toutefois, plus d’un an après ce lancement, il semblerait que Google soit particulièrement déçu des premiers résultats de Stadia. Mais alors que les fans de Nintendo attendent avec impatience l’arrivée de la firme nipponne sur le marché du cloud gaming, la déception pourrait être conséquente puisque Shuntaro Furukawa a confié au Nikkei (le principal indice boursier de la bourse de Tōkyō) que ce n’était pas prévu dans un proche avenir.

On verra plus tard

Shuntaro Furukawa, qui est le président de Nintendo déclare précisément : “Je suis sûr que de nouvelles offres comme le cloud gaming et le streaming vont émerger, mais elles ne seront pas une priorité dans le choix du jeu. Je pense que les choses les plus importantes sont qu’il est du contenu d’un jeu, ainsi que le type de jeux que vous voulez jouer.” Si la Nintendo Switch propose déjà du cloud gaming pour certain jeu, il s’agit en réalité d’une version bien plus limitée que ce peuvent proposer Xbox Cloud Gaming, Stadia, Shadow, ou encore GeForce Now.

De plus, les rares jeux comme Hitman 3 et Control, qui sont en cloud gaming sur Switch, ne sont en aucun cas gérés par Nintendo, ce sont les studios de développement qui s’occupent de tout. Nintendo semble vouloir prendre son temps afin d’éviter de reproduire les erreurs commises par ses concurrents, notamment Google. La firme de Mountain View semble avoir voulu trop se précipiter pour annoncer le lancement de Stadia en version stable, alors que les développeurs avaient conseillé de lancer dans un premier temps une version bêta.

Nintendo préfère se concentrer sur d’autres objectifs considérés comme plus urgents par l’entreprise. On attend par exemple avec hâte la Switch Pro, mais surtout, Shuntaro Furukawa a annoncé que ses équipes travaillent déjà sur la console qui succédera à la Switch.

Leave a Reply