Neymar a été vu en train de regarder un match du PSG sur un streaming illégal

Spread the love

3,4 millions. C’est le nombre de Français qui ont eu recours au streaming illégal de retransmissions sportives en septembre 2020. Ces chiffres fournis par la Hadopi en décembre dernier en disent long sur les habitudes pris par de nombreux internautes dans l’Hexagone. De fait, la dissémination de l’offre semble jouer un rôle moteur dans ce recours renforcé au piratage et suivre l’ensemble des chaînes payantes n’est plus à la portée de toutes les bourses.

Les députés font la chasse au streaming illégal

Dans ce mouvement, les internautes tricolores sont rejoints de manière improbable par la star du PSG Neymar. Le Brésilien, qui était suspendu lors de la 32ème journée de Ligue 1 samedi, a en effet posté une story sur Instagram pendant le match de son équipe à Strasbourg.

De manière surprenante, il semblait suivre la rencontre via un site de streaming illégal. On pouvait ainsi voir une bannière publicitaire sur la gauche de son écran où une jeune femme célibataire du nom de Nina se trouvait à moins d’un kilomètre…

Comme le rappellent nos confrères de RMC Sport, Neymar avait déjà fait part dans le passé du fait qu’il n’aimait pas regarder du football lorsqu’il ne joue pas. « Je n’aime pas ça. Je regarde rarement les matchs à la télévision. Très rarement, je regarde les matchs de mon équipe lorsque je ne joue pas, mais les autres matchs je n’aime pas les regarder. »

En France, la question du streaming illégal des retransmissions sportives est prise très au sérieux par les députés. Récemment, une proposition de loi LREM « visant à démocratiser le sport en France » inclue un volet dédié à cette problématique.

L’idée est de permettre aux ayant-droits de demander le blocage, la suppression, et le déréférencement des sites de streaming et des plateformes IPTV qui diffusent de manière illégale des retransmissions sportives. Ainsi, les procédures judiciaires seraient considérablement raccourcies selon une méthode qui a déjà fait ses preuves au Portugal. Reste à voir si cela suffira pour contrer les pirates qui ont souvent un coup d’avance.

Leave a Reply