News Showcase : La réplique de Google face au nouveau code des médias en Australie

Spread the love
News Showcase : La réplique de Google face au nouveau code des médias en Australie

Google a lancé une version limitée de son News Showcase en Australie, malgré sa menace de quitter le pays si ses exigences ne sont pas entendues.

News Showcase, affirme Google, fournit une « vue améliorée » des articles et vise à donner aux éditeurs participant au dispositif plus de moyens pour partager les informations importantes aux lecteurs tout en ayant « un contrôle plus direct de la présentation et de la marque ».

Le produit apparaîtra dans Google News sur Android, iOS et le web mobile, ainsi que dans Discover sur iOS.

publicité

Le nouveau code de conduite des médias fait des remous

Pour l’heure, sept éditeurs de presse australiens se sont associés avec le géant de la recherche, indique Kate Beddoe, Head of News, Web and Publishing Product Partnerships, APAC dans un billet de blog. « Les premiers éditeurs présentés lors du lancement d’aujourd’hui ont été parmi les premiers au monde à s’inscrire, fournissant ainsi un retour d’information précoce et des commentaires sur la manière dont le produit pourrait contribuer à mettre leur journalisme en avant pour les lecteurs », précise-t-elle.

Le lancement de ce produit est dû au fait que les sénateurs ont récemment déclaré, lors d’auditions parlementaires, qu’ils ne pouvaient pas dire si News Showcase était une solution appropriée pour soutenir financièrement les éditeurs de presse, car le produit n’a pas encore été testé en Australie.

Elle intervient également au lendemain de la rencontre entre Sundar Pichai, le directeur de la société mère de Google, Alphabet, et le Premier ministre Scott Morrison, qui a discuté du code de de conduite contraignant des médias actuellement examiné par le Parlement.

Depuis que le code a été rédigé par la Commission australienne de la concurrence et des consommateurs (ACCC), Google a fait entendre son opposition au projet dans sa forme actuelle, car il obligerait Google à « payer pour les liens ». Google a également qualifié le code d’« injuste », affirmant qu’il met en péril la « façon dont les Australiens effectuent leurs recherches ». Facebook s’est aussi rallié à la contestation.

Sur la voie des négociations

Alors que Google et l’ACCC sont dans une impasse, Scott Morrison a noté que la réunion d’hier avait été « constructive ». « J’ai pu leur envoyer les meilleurs signaux possibles qui devraient les encourager fortement à s’engager dans le processus et à conclure les accords que nous aimerions les voir conclure avec les différentes organisations de médias en Australie », ajoute le Premier ministre.

Google a annoncé son nouvel outil News Showcase en octobre dernier, en même temps qu’un engagement d’un milliard de dollars pour établir des partenariats avec les éditeurs de presse. Depuis, News Showcase a été lancé dans une douzaine de pays, dont l’Argentine, le Brésil, le Canada, l’Allemagne, le Japon et le Royaume-Uni.

En France, où les éditeurs de presse ont négocié avec Google pour les droits voisins, cet outil sera également mis en place. Quelques médias nationaux, à commencer par Le Monde, Le Figaro et Libération, ont déjà rejoint l’initiative.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply