Neige en plaine cette semaine : où, quand, et quelle quantité ? – La Chaîne Météo

C’est sûr, la semaine à venir sera agitée, froide au nord, avec des épisodes de neige. Le risque de neige reste néanmoins difficile à appréhender en raison d’incertitudes liées à la trajectoire des dépressions et à la résistance ou non de l’air froid. Nous allons essayer de dégager les principaux épisodes neigeux de la semaine à venir dans cet article.

La semaine à venir, toute la France se situera sous l’influence de basses pressions étendues de la Scandinavie aux Açores. De l’air froid scandinave se heurtera à l’air doux remontant des Açores. Ainsi, la France se trouvera au cœur d’un conflit de masse d’air générateur de plusieurs épisodes neigeux.

Neige collante entre lundi et mardi du sud du Massif central au sud de Rhône-Alpes

Dans l’après-midi de lundi, une perturbation remontant d’Espagne viendra se heurter à l’air froid présent dans le sud de la France. En conséquence, un épisode de neige est attendu du sud du Massif central au sud des Alpes jusqu’à l’arrière-pays provençal et en moyenne vallée du Rhône. Il neigera donc jusqu’à très basse altitude entre lundi soir et mardi matin sur ces régions. Comme il s’agira d’une neige de redoux, cette neige sera lourde et collante. Les accumulations de neige pourront ainsi être très importantes dès 700 mètres sur le sud du Massif central et dès 600 mètres dans le sud des Alpes. La couche pourra atteindre 30 cm vers 900 mètres sur les Cévennes. Par isothermie, il neigera parfois abondamment jusqu’en plaine de lundi soir à mardi. Sur le sud des Alpes, les accumulations de neige pourront atteindre 20 à 30 cm vers 1300 mètres, accentuant le risque d’avalanche qui pourrait devenir fort mardi soir.

Risque de neige en plaine au nord mercredi et jeudi ?

Si l’épisode de neige de lundi à mardi présente une fiabilité globalement bonne, ce n’est pas le cas pour un autre épisode de neige envisagé cette fois-ci plus au nord entre mercredi et jeudi. À cette heure, il reste beaucoup d’incertitudes sur la trajectoire de la dépression qui pourrait être responsable de cet épisode d’intempéries hivernales et les régions impactées. Il y a également beaucoup d’incertitudes sur la résistance ou non de l’air froid au nord. Selon le modèle américain (GFS), la dépression circulerait dans le nord de la France, ce qui accentuerait le risque d’un épisode de neige important de la Bretagne au Grand-Est aux Hauts-de-France en passant par le bassin parisien. En revanche, le modèle européen (CEP) envisage une trajectoire plus sud de cette dépression avec un nouvel épisode de neige sur les régions centrales alors qu’un froid sec rigoureux résisterait au nord.

Ces incertitudes seront progressivement levées d’ici lundi ou mardi au plus tard.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *