Ndiaye et Castaner, le sacrifice de deux soldats – Le Figaro

Spread the love

Réservé aux abonnés

La mise en retrait de l’ancienne socialiste est un choix personnel, contrairement à l’ex-ministre de l’Intérieur, contraint de quitter la Place Beauvau.

Christophe Castaner et Sibeth Ndiaye.
Christophe Castaner et Sibeth Ndiaye. STEPHANE DE SAKUTIN/AFP

«Voir Sibeth et Casta partir, c’est un symbole fort. Ça dit beaucoup du président et de la manière dont il traite ses proches», souffle un macroniste historique, qui a mené la campagne présidentielle avec les «mormons». Après plusieurs années au service d’Emmanuel Macron, l’ancienne conseillère en communication puis porte-parole du gouvernement et l’ex-patron de La République en marche devenu ministre de l’Intérieur quittent l’exécutif. À 40 ans, Sibeth Ndiaye a indiqué, par la voix de son entourage, qu’elle allait retourner à la vie civile. «Elle veut passer à autre chose», fait savoir son ancien cabinet.

Selon plusieurs de ses proches, le président et le premier ministre ont pourtant «essayé de la retenir», jusqu’à ce week-end. «Ils lui ont proposé de vrais beaux portefeuilles ministériels comme la Jeunesse, l’Économie sociale et solidaire, la Citoyenneté et l’Insertion. Mais elle a fait le choix d’arrêter. Elle ne va plus avoir d’activité politique dans les temps prochains», affirme

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 74% à découvrir.


Abonnez-vous : 1€ pendant 2 mois

Annulable à tout moment

Leave a Reply