Municipales à Marseille : Samia Ghali réclame au Printemps marseillais le fauteuil de première adjointe – 20 Minutes

Spread the love
Samia Ghali, à Marseille, le 4 octobre 2019. — Alain ROBERT/SIPA

La proposition avait été jugée impensable par Olivia Fortin, la tombeuse du Martine Vassal dans les 6e et 8e arrondissements de Marseille. C’est pourtant ce que réclame la sénatrice ex-PS Samia Ghali au Printemps marseillais : elle demande à Michèle Rubirola, tête de liste de l’union de la gauche le Printemps marseillais, d’être ni plus ni moins que sa première adjointe.

« Cette demande me paraît légitime, assure la sénatrice dans un communiqué. D’abord parce qu’au-delà des valeurs que nous partageons, je suis celle qui peut lui permettre samedi d’être effectivement maire de Marseille. Ensuite et surtout parce que la volonté du rééquilibrage de notre ville et la prise en compte des quartiers populaires ne peuvent plus être de simples mots ».

« Ce n’est pas pensable »

Samia Ghali a été réélue dimanche dans son secteur populaire du nord de la ville. Ses voix comptent pour assurer à la gauche de l’emporter samedi. Reste que la pilule est sans doute difficile à avaler pour le Printemps.

« Ce n’est pas pensable », avait déclaré sur France Bleu Provence jeudi Olivia Fortin, la nouvelle maire des 6e et 8e arrondissements, avant de poursuivre : « Le ou la première adjointe de Michèle Rubirola doit être quelqu’un qu’elle connaît bien, avec qui elle fonctionne depuis longtemps. Forcément quelqu’un issu du Printemps Marseillais. »

15 partages

Leave a Reply