Municipales à Marseille : Après le retrait de Martine Vassal pour Guy Teissier, Lionel Royer-Perreaut se met aussi sur les rangs – 20 Minutes

Spread the love
Lionel Royer-Perreaut, élu dans les 9e et 10e arrondissements pour les listes LR sera candidat au poste de maire. — Capture écran, Facebook

Il n’y aura pas qu’un candidat Les Républicains à la mairie de Marseille samedi. Alors que Martine Vassal (LR), arrivée deuxième dimanche soir lors du second tour des municipales, et éliminée dans son secteur, a annoncé ce jeudi qu’elle se retirerait au profit de Guy Teissier, Lionel Royer-Perreaut, réélu dans les 9e et 10e arrondissements, a lui aussi annoncé sa candidature.

« J’ai été réélu, cela me confère une certaine légitimité », a-t-il indiqué dans une vidéo publiée sur sa page Facebook.

Il a salué le retrait de Martine Vassal, « logique » selon lui, la candidate ayant été défaite. « Ce que je comprends moins c’est qu’elle ait décidé seule de désigner Guy Teyssier comme celui qui devrait (être) le candidat pour samedi prochain au nom de notre famille politique. Nous n’avons pas eu de réunion, de contact, ce n’est pas la conception que j’ai de la politique », tacle celui que dès lundi Renaud Muselier présentait comme sortant « incontestablement vainqueur de ce scrutin ».

Martine Vassal a en effet estimé plus tôt ce jeudi que Guy Teissier, 75 ans, député des Bouches-du-Rhône et doyen du conseil municipal, est le mieux placé pour tenter de devancer Michèle Rubirola. « J’ai fait le choix de la sagesse, de l’expérience, du consensus et du respect », a affirmé la présidente du Conseil départemental et de la métropole, ce jeudi.

Ententes en cours avec le RN ?

« Je ne peux pas soutenir la candidature de Guy Teissier parce qu’il n’a pas été candidat, il n’a pas élu par les Marseillais pour être désigné pour être maire d’arrondissement ou de Marseille. On ne peut pas transformer un déni démocratique en un autre déni démocratique. Et je ne peux pas soutenir la candidature de Guy Teissier parce que je sais qu’il y a des ententes en cours avec le Front national et je ne peux pas m’inscrire dans une stratégie d’alliance avec le Front national », assure de son côté Lionel Royer-Perreaut.

Ce qu’a démenti Guy Teissier ce jeudi soir sur l’antenne de BFMTV, qui a lancé un appel du pied à Samia Galhi. Cette dernière endosse donc le rôle d’arbitre de cette élection.

« La situation de notre ville est grave, elle mérite que nous travaillions ensemble, que nous additionnions nos énergies. Je tends la main à toutes celles qui constituent le conseil municipal et veulent faire avancer cette ville, du nord au sud », a expliqué Lionel Royer-Perreaut, appelant les élus à se retrouver derrière sa candidature. Un nouveau rebondissement dans cette campagne qui, décidément, n’a rien de classique.

70 partages

Leave a Reply