Mort de Victorine : un meurtre ? Des éléments sur les circonstances du décès – Linternaute.com

Spread the love

Mort de Victorine : un meurtre ? Des éléments sur les circonstances du décès L’autopsie de Victorine, la jeune femme de 18 ans retrouvée morte lundi dans un ruisseau à Villefontaine, a parlé. Il s’agirait d’une noyade, à laquelle “un tiers” aurait participé. Les dernières infos.

L’essentiel

  • L’autopsie du corps de Victorine a rendu ses conclusions ce mercredi, en fin d’après-midi. Victorine Dartois serait morte par noyade, avec l’intervention “d’un tiers”. En cause : “de multiples ecchymoses internes retrouvées sur le corps de la victime”, a précisé le procureur adjoint de la République de Grenoble, Boris Duffau. “Si aucune trace de violence sexuelle n’a été constatée, il n’est pas pour autant possible à ce stade de l’enquête d’écarter cette hypothèse”, a également indiqué le procureur adjoint.
  • “La piste de l’accident peut être écartée”, a donc assuré Kelly Monteiro, l’avocate de la famille à BFM TV. “Aucune piste sérieuse à ce stade, rien n’est écarté”, a également précisé l’avocate, qui a insisté sur le fait que “personne ne lui connaissait de contentieux” et que pour l’entourage de la jeune femme de 18 ans, c’est “l’incompréhension”.
  • Pour rappel, le corps de Victorine a été découvert lundi midi sur le chemin qu’elle empruntait pour rentrer chez elle, à Villefontaine (Isère). Son corps se trouvait alors immergé dans un ruisseau peu profond. L’étudiante en BTS avait disparu depuis samedi, vers 19 heures. 
  • Les proches de Victorine organise une marche blanche dimanche prochain, à 14h30 à Villefontainre. La sœur aînée de la jeune femme, Romane, a annoncé l’événement sur sa page Facebook. 
  • Les enquêteurs ont mis en place un numéro vert au cas où une personne a des renseignements sur cette affaire : 0 800 200 142.

Les dernières infos en direct

21:34 – Une autopsie “longue et minutieuse”

Tels sont les adjectifs qu’a employés l’avocate de la famille de Victorine Dartois ce mercredi au micro de BFMTV pour qualifier l’autopsie. Me Kelly Monteiro, qui est longuement revenue sur les résultats de l’autopsie, a ainsi évoqué une “autopsie longue et minutieuse”. Néanmoins, l’avocate a fait savoir que des analyses supplémentaires sont encore prévues. De nouvelles données pourraient donc être révélées dans les prochains jours. 

20:29 – Une marche blanche organisée dimanche

La famille de Victorine Dartois a annoncé mercredi soir qu’elle organisait une marche blanche pour rendre hommage à la jeune femme décédée dans des circonstances encore troubles. Comme l’a précisé sa grande sœur Romane, sur Facebook, la marche blanche se tiendra à Villefontaine à partir de 14h30 ce 4 octobre. 

19:41 – Une jeune fille “très craintive”

Carla, l’amie d’enfance de Victorine, s’est elle confiée sur BFMTV, mardi, au lendemain de la confirmation de la mort de la jeune femme. “C’était une fille très craintive, elle se méfiait de tout. Par exemple, quand elle sortait avec ses amis et qu’elle voyait une voiture, elle disait : il faut qu’on se cache. Ce n’est pas du tout une fille qui serait partie avec un autre garçon ou quelqu’un qu’elle ne connaissait pas”, a-t-elle expliqué avant de conclure : “C’est pour ça qu’on se pose beaucoup de questions. Est-ce qu’elle est morte de froid ? On ne sait pas.”

19:14 – La famille de Victorine essaie de “tenir le coup”

L’autopsie a parlé. Victorine n’est pas décédée des suites d’un accident, c’est pour l’heure la seule certitude que l’on a. Alors que l’enquête se poursuit, l’avocate de la famille de Victorine a donné des nouvelles des proches de la jeune femme. “La famille est détruite et essaie de tenir le coup pour savoir ce qui s’est réellement passé et savoir qui a fait ça à Victorine”, a confié à BFM TV Kelly Monteiro. D’autres analyses supplémentaires doivent avoir lieu, a par ailleurs précisé l’avocate. Et de renchérir : “On attend encore des réponses. L’incompréhension est totale autour de cet homicide.”

18:56 – La piste de l’agression sexuelle ni confirmée ni infirmée

Alors que la tragédie reste un véritable mystère, l’autopsie ne semble pour le moment pas avoir mis à jour de quelconques traces de violence sexuelle. Pour autant, le procureur adjoint n’écarte pas totalement cette piste. “Si aucune trace de violence sexuelle n’a été constatée, il n’est pas pour autant possible à ce stade de l’enquête d’écarter cette hypothèse”, a fait savoir mercredi soir Boris Duffau.

18:39 – La thèse de l’accident complètement écartée pour expliquer la mort de Victorine Dartois ?

Selon l’avocate de la famille de Victorine, interrogée par BFM TV, “la piste de l’accident peut être écartée”. “Aucune piste sérieuse à ce stade, rien n’est écarté”, a parallèlement précisé Me Kelly Monteiro, qui a également fait savoir que pour le moment, il n’y a pas d’heure arrêtée concernant le moment lors duquel la jeune femme a perdu la vie.

18:23 – L’autopsie révèle que Victorine est morte par noyade, avec l’intervention “d’un tiers”

Les conclusions de l’autopsie ont été dévoilées ce mercredi en fin d’après-midi. Victorine Dartois est morte noyée. Au vu des “de multiples ecchymoses internes retrouvées sur le corps de la victime”, l’intervention d’un tiers a été actée, a indiqué Boris Duffau, procureur adjoint de la République de Grenoble.

En savoir plus

Victorine Dartois a disparu samedi 26 septembre, à Villefontaine, vers 19h. Elle était partie pour faire quelques courses et comptait rejoindre sa sœur en fin d’après-midi. “Elle avait pris un premier bus jusqu’au rond-point situé près du stade. À cet endroit, elle a raté un second bus pour remonter chez elle, dans le quartier des Fougères, sur les hauteurs de Villefontaine”, a raconté sa mère au Parisien. “Elle a appelé sa sœur Perrine pour lui dire qu’elle irait avec elle à la foire de Bourgoin-Jallieu, qu’elle remontait à pied, qu’elle en avait à peine pour un quart d’heure. Elle a l’habitude de ce chemin. Mais elle n’est jamais arrivée”, a-t-elle ajouté. Lors de son dernier coup de téléphone, Victorine avait confié à sa famille qu’elle n’avait presque plus de batterie. “Il n’y avait pas de malaise ; elle n’avait pas eu de problème dans sa journée. Ça ne ressemble pas à une fugue”, a fait savoir la procureure de la République en relayant les premiers éléments de l’enquête à la presse. La famille a donné l’alerte à la police vers 21h30.

La procureure de la République de Vienne, Audrey Quey, a fait savoir lors d’une conférence de presse lundi 28 septembre que le corps de Victorine avait été retrouvé “immergé dans un ruisseau”, sur la commune de Villefontaine, située à une quarantaine de kilomètres de Lyon. Le corps a été découvert dans une zone boisée, près d’un stade où Victorine aurait passé son dernier appel téléphonique.

La jeune femme, dont le corps a été retrouvé à Villefontaine, n’était âgée que de 18 ans. Le Parisien rapporte que la mère de Victorine Dartois, quelques temps avant la découverte de la dépouille, décrivait sa fille comme “gentille, joyeuse, agréable, très appréciée par tout le monde et qui n’a jamais eu de soucis avec personne”. “Victorine était timide, réservée, méfiante avec les gens qu’elle ne connaissait pas. Elle ne serait jamais montée en voiture avec n’importe qui”, ajoutait son père. Sa sœur Romane a publié un message sur les réseaux sociaux pour partager sa peine et décrire “une jeune femme extraordinaire, une sœur plus qu’exemplaire, à l’écoute et toujours souriante”. Interrogés par RMC, des amies confiaient mardi 29 septembre que la jeune femme était de tempérament prudent et introverti. “Elle était très craintive elle avait toujours peur de se faire draguer dans la rue par des garçons ou se faire arrêter par une voiture”, ont-elles indiqué. Le père de Victorine a fait savoir aux enquêteurs qu’elle n’avait pas de petit ami.

Les enquêteurs de la gendarmerie de l’Isère ont mis en ligne sur les réseaux sociaux un appel à témoins, avec un numéro de téléphone mis à la disposition de ceux qui auraient des éléments d’information à communiquer. L’enquête ouverte pour “disparition inquiétante” a évolué vers les chefs “d’enlèvement, séquestration et homicide volontaire”.

Leave a Reply