Mort de Valéry Giscard d’Estaing: qu’est-ce qu’une journée de deuil national? – BFMTV

Spread the love

Après la mort de Valéry Giscard d’Estaing mercredi, Emmanuel Macron a décrété une journée de deuil national en son hommage. Mais qu’est-ce qu’implique ce dispositif exceptionnel?

Jusqu’alors, la décision n’avait été prise qu’à huit reprises sous la Ve République. Au lendemain de la mort de Valéry Giscard d’Estaing, le président Emmanuel Macron a décrété un jour de deuil national qui aura lieu mercredi 9 décembre prochain.

Ce genre de journée à caractère exceptionnel est décidée “pour marquer l’hommage de la Nation à un président de la République défunt ou à des personnes décédées dans des circonstances marquantes”, explique le site vie-publique.fr.

Contrairement aux obsèques nationales ou à un hommage national, les journées de deuil national ne constituent pas une cérémonie. Un ou plusieurs jours de deuil peuvent être décidé: c’est au Premier ministre que revient la charge de déterminer les modalités du deuil.

L’ancien président ne souhaitait pas d’hommage national

“Il existe peu de dispositions juridiques sur la façon dont doivent se tenir ces journées, mais les drapeaux sont mis en berne sur les bâtiments et édifices publics”, détaille aussi vie-publique.fr. Ce sera le cas lundi, confirme la circulaire. Lorsqu’il s’agit de la mort d’un chef de l’État, les drapeaux et étendards des armées sont également en berne, selon le décret du 13 septembre 1989

Ce jeudi soir, dans une adresse aux Français, le chef de l’Etat a précisé que l’ancien président et sa famille ne souhaitaient pas, “par pudeur”, un hommage national, contrairement à celui qui avait été organisé pour Jacques Chirac en septembre 2019.

“Le 2 février prochain, jour de sa naissance, un hommage solennel sera organisé au Parlement européen de Strasbourg”, a toutefois indiqué Macron, avant de préciser que “les Français qui le souhaitent pourront écrire quelques mots d’hommage dans nos Mairies et à Paris, au Musée d’Orsay, ce haut lieu de culture que nous lui devons”.

Des obsèques prévues samedi dans l’intimité familiale

Les obsèques de Valéry Giscard d’Estaing se dérouleront samedi “dans la plus stricte intimité familiale” à Authon dans le Loir-et-Cher, où il possédait un château.

Depuis 1958 et la proclamation de la Ve République, sept journée de deuil national ont été décrétées, précise l’AFP. Trois pour la mort d’un chef d’État: le 9 novembre 1970 pour Charles de Gaulle, le 2 avril 1974 pour Georges Pompidou et le 8 janvier 1996 pour François Mitterrand, et le 30 septembre 2019 pour Jacques Chirac.

Quatre journées de deuil national ont également été décidées après les attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis, après l’attentat contre Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris et ceux du 14 juillet 2016 à Nice.

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV

Leave a Reply