Mort de Valéry Giscard d’Estaing : c’est quoi une journée de deuil national en France ? – ladepeche.fr

Spread the love

l’essentiel Ce jeudi 3 décembre, le président de la République, Emmanuel Macron, a décrété une journée de deuil national en l’honneur de l’ancien chef de l’État Valéry Giscard d’Estaing. Mais en quoi consiste une telle journée en France ? Sont-elles fréquentes ? Que va y changer la crise sanitaire ? On vous répond.

  • En quoi consiste une journée de deuil national ?

En France, une journée de deuil national est traditionnellement associée à la mise en berne des drapeaux qui habillent les façades des bâtiments officiels. Un bandeau noir peut aussi y être noué. Cette journée est aussi fréquemment accompagnée d’une minute de silence imposée dans tout le pays.

Si c’est le chef de l’État uniquement qui peut la décréter, c’est au chef du gouvernement d’en définir les modalités. Par le passé, des fermetures de bâtiments publics ont pu également être imposées lors de ces journées.

  • Est-ce fréquent ?

La mort de Valéry Giscard d’Estaing est le dixième événement de l’histoire de France qui justifie le décret d’une ou plusieurs journée(s) de deuil national. Il faut cependant savoir que ces journées n’ont commencé à être décrétées qu’au XXème siècle.

Ces dernières années, elles tendent toutefois à se multiplier, notamment à cause des graves attentats terroristes de ce XXIème siècle.

Avant ces événements tragiques, seules les morts des anciens présidents Charles de Gaulle (1970), Georges Pompidou (1974) et François Miterrand (1996), ainsi que les terribles inondations du bassin du Tarn en 1930, avaient justifié le décret de telles journées.

Depuis, les attentats de New York (2001), ceux de Charlie Hebdo et du 13 novembre (2015) ou de Nice (2016), sont passés par là. Après les tueries de novembre 2015 et juillet 2016, ce sont même trois jours de deuil national qui avaient été à l’époque décrétés par François Hollande. En janvier 2015, les drapeaux étaient eux restés en berne pendant trois jours.

L’an dernier, la mort de Jacques Chirac avait elle aussi été honorée par une journée de deuil national, cette fois par Emmanuel Macron.

  • Que va y changer le Covid-19 ?

Le programme de cette journée de deuil national en l’honneur de Valéry Giscard d’Estaing, dont les obsèques auront lieu samedi 5 décembre dans l’inimitée familiale à Authon (Loir-et-Cher), sans autre forme d’hommage national, n’est pas encore connu. Mais si l’on s’en tient aux actes qui se font traditionnellement lors de ces journées, l’épidémie ne devrait pas avoir d’impact sur la tenue des événements.

Leave a Reply