Mort de Samuel Paty : toute perturbation pendant l’hommage sera «sanctionnée», prévient Jean-Michel Blanquer – Le Parisien

Spread the love

Un an après l’assassinat de Samuel Paty, l’Education nationale s’apprête à rendre hommage au professeur d’histoire géographie tué après avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves. Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a donné ce jeudi quelques précisions. « Une minute de silence se tiendra vendredi en fin d’après-midi » dans tous les établissements scolaires, a-t-il précisé au micro de BFMTV.

Toute perturbation durant la minute de silence « sera sanctionnée », ajoute-t-il. Des « problèmes avaient déjà été signalés l’an dernier », lors d’un premier hommage au professeur, a rappelé le ministre. Et d’ajouter : « Même si ces perturbations représentaient un pourcentage très faible, elles avaient été signalées et bien évidemment sanctionnées ». Jeudi déjà, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a appelé les préfets à une « vigilance totale » lors de cet hommage plus particulièrement « dans et aux abords des établissements scolaires ».

Cette année, l’hommage rendu au professeur se traduira également par une heure en classe qui donnera lieu à un échange autour de la mémoire du professeur. Les équipes pédagogiques seront libres de « la manière dont elles voudront organiser cet échange », avait déjà précisé le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

Enfin, une plaque commémorative sera dévoilée samedi matin dans l’entrée du ministère de l’Éducation nationale. « Le Premier ministre ainsi que d’autres membres du gouvernement viendront inaugurer cette plaque dans le ministère avec les parents et la famille de Samuel Paty », a précisé Jean-Michel Blanquer. En parallèle, un square Samuel-Paty sera également inauguré samedi face à la Sorbonne lors d’une cérémonie que la mairie de Paris veut simple et recueillie.

Leave a Reply