Advertisements

“Montez au front”: discret avant la grève du 5 décembre, Macron reste très actif en coulisses – BFMTV.COM

Spread the love

A 24 heures d’une grève annoncée comme majeure contre la réforme des retraites, Emmanuel Macron est au Royaume-Uni dans le cadre du sommet de l’Otan. Marqué par la crise des gilets jaunes qui a sérieusement entaché sa deuxième année à l’Elysée, le chef de l’Etat a opté pour une mise en retrait sur ce dossier brûlant en confiant les rênes de la réforme à l’exécutif, et notamment au Premier ministre Edouard Philippe.

Un comportement qui illustre le virage qu’il a souhaité donné au deuxième acte de son quinquennat, selon ses proches: un président présent, mais plus omniprésent. 

De multiples réunions avec la majorité

Emmanuel Macron reste toutefois très actif en coulisses sur le dossier de la réforme des retraites. Alors que le gouvernement affiche depuis quelques semaines une image de décontraction et en même temps de fermeté, le message du chef de l’Etat est clair: “montez au front”.

Le président de la République est resté en lien étroit avec Edouard Philippe ainsi qu’avec le leader de la CFDT, Laurent Berger, et a multiplié les réunions avec sa majorité. Fait symbolique: en raison de son déplacement à Londres, Emmanuel Macron a décidé de décaler le conseil des ministres jeudi, jour de la grève.

Objectif: se préserver pour 2022

D’après son entourage, le chef de l’Etat serait aussi déterminé à mener la réforme qu’à rester invisible, et ce pour deux raisons. D’abord parce que la mobilisation des gilets jaunes lui a fait prendre conscience que c’est la personne du président qui cristallise la colère. Et puis pour des motifs bien plus politiques, Emmanuel Macron se protège: si jamais la réforme devait mal tourner, sa mise en retrait lui permettrait de se préserver pour 2022

Une chose est sûre: la détermination du chef de l’Etat est bien ancrée dans la tête des Français. D’après un sondage Elabe pour BFMTV, si 58% des citoyens approuvent la mobilisation contre la réforme, 55% estiment toutefois que le gouvernement finira bien par mettre en place un régime universel et supprimera les régimes spéciaux de retraite.

Advertisements

Leave a Reply