Miracle : avec Windows 10 nous achetons à nouveau plus de PC. Mais ce coup de pouce ne durera pas

Miracle : avec Windows 10 nous achetons à nouveau plus de PC. Mais ce coup de pouce ne durera pas

Avec des livraisons en hausse de 4,7 %, le marché mondial des PC a connu un bon troisième trimestre 2019 – son meilleur en sept ans, note un rapport de Canalys.

Depuis le début de 2012, lorsque la croissance a atteint un taux record de 5,4 %, les ventes de PC sont en baisse constante. Mais ce dernier coup de fouet, prévient le rapport, reflète de tendances à court terme, et ses effets pourraient s’estomper dès l’année prochaine.

Aux États-Unis, par exemple, cette hausse peut être attribuée au fait qu’une série de tarifs douaniers devrait entrer en vigueur en décembre prochain sur un marché de 37 milliards de dollars d’ordinateurs portables et de tablettes chinoises. Naturellement, les producteurs accumulent leurs stocks avant la date limite.

Le miracle japonais

C’est surtout au Japon que le contexte a été favorable ce trimestre écoulé. À l’approche des Jeux olympiques d’été de 2020, l’infrastructure informatique connait une montée en puissance importante et, alors que le pays se prépare à augmenter sa taxe à la consommation ce mois-ci, la demande de nouveau matériel informatique avant que le changement n’ait lieu fait également un bond.

Ceci, combiné au fait que le Japon a rapidement mis à niveau ses systèmes d’exploitation vers Windows 10, a permis au pays d’être le moteur de la croissance globale de l’industrie : les livraisons d’ordinateurs de bureau, de stations de travail et d’ordinateurs portables ont augmenté de 63 % au cours de la dernière année.

Il n’y a pas qu’au Japon que les mises à niveau de Windows 10 ont stimulé la demande. Il y a un an, Alastair Edwards, analyste en chef de Canalys, avait déjà prédit que “le renouvèlement vers Windows 10 restera le principal moteur de la demande commerciale de PC en 2019”.

Windows 10 parait solide aux entreprises

Plus récemment, IDC et Gartner ont également affirmé que les livraisons de PC avaient augmenté au troisième trimestre 2019 en raison du cycle de renouvèlement continu de Windows 10.

Rushabh Doshi, directeur de recherche chez Canalys, a déclaré à ZDNet que cela a été confirmé par leur dernier rapport : “Microsoft a annoncé qu’il n’y aurait pas d’autre itération Windows, de sorte que les entreprises savent que l’investissement dans Windows 10 est sûr. Il n’y aura pas de nouvelle génération d’OS qui tuera la mise à jour.” 

La croissance annoncée, cependant, survient paradoxalement au milieu d’une crise de pénurie de CPU à l’échelle de l’industrie, causée par Intel.  Depuis l’année dernière, l’entreprise est confrontée à un goulot d’étranglement de la production alors qu’elle lutte pour satisfaire la demande de ses puces 14nm, qui fournissent une large gamme de produits allant des appareils mobiles aux serveurs.

Les 5 principaux fournisseurs bénéficient de la situation

Et si l’on pensait que cela poserait problème des problèmes aux vendeurs de PC qui comptaient sur les puces d’Intel, cela pourrait en fait avoir l’effet inverse. “Pour les cinq premières entreprises du top 5 – Lenovo, HP, Dell, Apple et Acer – c’est l’occasion de consolider leur part de marché” explique Rushabh Doshi.

Et les chiffres marché l’indiquent déjà. Les cinq sociétés ont augmenté leurs expéditions, Lenovo et HP étant les plus performantes, avec des taux de croissance respectifs de 7,2 % et 8,5 % en glissement annuel. “Les petits fournisseurs auront moins d’approvisionnement et seront évincés du marché” a poursuivi M. Doshi. “Ils deviendront des acteurs de niche et iront sur un marché complètement différent.”

Mais Rushabh Doshi prédit qu’une fois que les tarifs douaniers seront en place aux États-Unis et que la taxe sur la consommation japonaise sera appliquée, la demande diminuera à nouveau.

La performance d’un ordinateur portable dans votre poche

Et avec l’arrivée de nouveaux appareils qui semblent mettre la performance d’un ordinateur portable dans votre poche, il est facile de conclure que les PC pourraient bientôt appartenir au passé. Le Galaxy Fold de Samsung ou la Surface Neo de Microsoft, par exemple, pourraient offrir de nouvelles possibilités avec des tailles d’écran toujours plus grandes.

Pas si vite, dit Doshi. Il est vrai que de nouveaux facteurs de forme peuvent séduire un public spécifique, en particulier dans l’industrie du mobile, avec l’avènement de la 5G suggérant que la main-d’œuvre mobile pourrait augmenter considérablement.

“Mais ce marché sera toujours beaucoup plus petit que le marché des PC” explique Canalys. “Quelque chose de similaire s’est produit avec la tablette, qui a ensuite vu sa demande diminuer rapidement. Ce n’est donc pas quelque chose dont les vendeurs de PC devraient s’inquiéter maintenant.”

Article “Windows 10 means we’re buying more PCs again, but the boost won’t last” traduit et adapté par ZDNet.fr

Leave a Reply