Advertisements

Microsoft fait marche arrière sur le déploiement automatique de Bing

Spread the love
Microsoft fait marche arrière sur le déploiement automatique de Bing

Microsoft fait marche arrière sur ses plans d’installation automatique d’une extension Microsoft Search pour les clients Office 365 ProPlus utilisant Chrome. Cette extension Microsoft Search in Bing aurait changé le moteur de recherche par défaut des utilisateurs pour Bing une fois installée. Mais les «retours des clients» ont encore une fois sauvé la situation.

Fin janvier, Microsoft annonce son plan pour essayer de pousser plus de clients à essayer sa fonction de recherche intranet Microsoft Search in Bing. Ce plan nécessite que les utilisateurs aient Bing défini comme moteur par défaut. Sachant que la majorité des utilisateurs de Chrome ont leur moteur de recherche par défaut défini sur Google, Microsoft a trouvé un moyen «d’aider» les utilisateurs à essayer la nouvelle recherche en basculant leurs moteurs de recherche sur Bing une fois l’extension obligatoire installée.

publicité

Les responsables de Microsoft ont annoncé le mois dernier qu’ils commenceraient à installer l’extension à partir d’Office 365 ProPlus version 2002. Celle-ci devait être déployée auprès des clients dans une poignée de pays, dont les États-Unis, à partir de la mi-février. Le plan était de faire de même avec les utilisateurs de Firefox. Aujourd’hui, le 11 février, Microsoft informe les utilisateurs que “sur la base de vos commentaires”, la société annulera le plan de déploiement de l’extension Microsoft Search in Bing précédemment annoncé.

L’extension de navigateur Microsoft Search in Bing ne sera désormais pas automatiquement déployée avec Office 365 ProPlus. Au lieu de cela, les administrateurs auront une bascule dans le centre d’administration Microsoft 365 qui leur permettra d’activer le déploiement de l’extension de navigateur dans leurs entreprises.

“À court terme, Office 365 ne déploiera l’extension du navigateur que sur les appareils connectés à AD (Active Directory) au sein des organisations ayant accepté l’évolution “, ont déclaré aujourd’hui des responsables. Microsoft prévoit d’ajouter des “paramètres spécifiques” dans le futur, qui régiront la façon dont l’extension sera déployée sur les appareils non gérés. Microsoft prévoit de fournir un calendrier mis à jour pour le déploiement de l’extension Bing “au cours des prochaines semaines”.

Comme les responsables de Microsoft l’ont dit précédemment, les administrateurs peuvent empêcher le déploiement de cette extension à l’aide d’outils de stratégie de groupe. Et les utilisateurs peuvent modifier leur choix de moteur de recherche si l’extension est déployée sur leur PC, bien que ça ne soit pas chose aisée.

Le plan de Microsoft pour installer de force l’extension Microsoft Search dans Bing a été mal reçu par de nombreux administrateurs et clients. Cette décision a entraîné l’ajout de Microsoft Office 365 ProPlus à l’article de Wikipedia sur le détournement de navigateur. (Cette référence a depuis été supprimée.)

Bien qu’il soit bon que Microsoft ait cédé à la pression des clients à ce sujet, il faut se demander comment ce type de politique a été adopté sans avertissement en premier lieu. Ce n’est pas la première fois que Microsoft a dû annuler une décision mal reçue au cours des derniers mois. À la fin de l’année dernière, Microsoft est revenu sur sa volonté de permettre aux utilisateurs de contourner les administrateurs pour acheter et déployer les outils Power Platform. L’été dernier, Microsoft a fait marche arrière sur son intention de supprimer les droits d’utilisation internes des plans des partenaires après les nombreuses plaintes de ses revendeurs et intégrateurs.

Source : ZDNet.com

Advertisements

Leave a Reply