Michel Fourniret : cette réponse effroyable qu’il avait faite à une de ses victimes – Closer France

Spread the love
Condamné à la prison à perpétuité incompressible en 2008, le tueur en série Michel Fourniret est mort le 10 mai 2021 à la Pitié-Salpêtrière à Paris.

Il était surnommé “l’ogre des Ardennes”. Hospitalisé le 28 avril dernier, le tueur en série Michel Fourniret est mort ce lundi 10 mai “à 15H00, à l’Unité hospitalière sécurisée interrégionale (UHSI) de la Pitié-Salpétrière à Paris”, a annoncé le procureur de Paris Rémy Heitz à l’AFP. Condamné à la réclusion criminelle à perpétuité incompressible en 2008, Michel Fourniret avait été arrêté le 26 juin 2003, en Belgique, après avoir tenté d’enlever la jeune Marie-Ascension, 13 ans, sur le chemin de l’école. Ligotée et jetée à l’arrière de la voiture du tueur en série, l’adolescente était parvenue à s’échapper lors de l’arrêt du véhicule, à un carrefour de la ville de Beauraing.

Invitée du plateau de C à vous ce lundi 10 mai, la journaliste Michèle Fines, réalisatrice du documentaire L’incroyable révélation : Fourniret, la fin du mystère Estelle Mouzin ? sorti en 2018, est revenue sur cet enlèvement raté. Elle a notamment évoqué l’échange verbal qui aurait eu lieu entre le ravisseur et sa victime à bord du véhicule, vraisemblablement relaté par Marie-Ascension après sa fuite in extremis. “Elle lui dit ‘Qu’est-ce que vous allez me faire ?’, ‘Je vais vous amener et vous tuer en France'”, a raconté la journaliste. L’adolescente aurait alors cherché à savoir si Michel Fourniret avait un lien avec l’affaire Dutroux, dont le procès était prévu en 2004. A cette question, le criminel aurait usé de mots particulièrement terrifiants : “Cette jeune fille, quand elle dit à Fourniret ‘Est-ce que vous travaillez pour Dutroux ?’, il lui dit : ‘Non, je suis pire’.”

11 meurtres et au moins 21 cold cases

Le témoignage de Marie-Ascension a permis aux policiers belges de procéder à l’arrestation de Michel Fourniret le 26 juin 2003. En 2004, le commissaire Jacques Fagnart recueille les aveux de Monique Olivier, compagne et complice du tueur en série, lesquels permettent à la cour d’assises de Charleville-Mézières de mettre Michel Fourniret derrière les barreaux le 28 mai 2008. Condamné pour cinq meurtres et deux assassinats de jeunes filles en France et en Belgique, ce dernier est aujourd’hui soupçonné d’implication dans au moins 21 autres affaires de disparitions et de meurtres. Il est notamment accusé du meurtre d’Estelle Mouzin, 9 ans, disparue le 9 janvier 2003 à Guermantes, en Seine-et-Marne.

Inscrivez-vous à la Newsletter de Closermag.fr pour recevoir gratuitement les dernières actualités

© JB Autissier

2/12 – Estelle Mouzin
Les recherches du corps d’Estelle Mouzin se poursuivent.

© France 5

3/12 – C à vous
Le plateau de “C à vous” le 10 mai 2021.

© DR

4/12 – Estelle Mouzin
Estelle Mouzin

© France 5

5/12 – Michel Fourniret
Michel Fourniret est accusé d’au moins 11 meutres.

© France 5

6/12 – Michel Fourniret
Michel Fourniret est mort le 10 mai 2021.

© France 5

7/12 – Michel Fourniret
Michel Fourniret

© France 5

8/12 – Michel Fourniret
A gauche, le tueur en série Michel Fourniret, à droite, l’avocat du père d’Estelle Mouzin, Me Didier Seban.

© France 5

9/12 – Michèle Fines
Michèle Fines a évoqué le dernier enlèvement de Michel Fourniret.

© France 5

10/12 – Michèle Fines
La journaliste Michèle Fines sur le plateau de C à vous le 10 mai 2021.

© France 5

11/12 – Monique Olivier
Monique Olivier a avoué les meurtres de Fourniret en juin 2004.

© Pixabay

12/12 – Route
Dans la voiture de Michel Fourniret, la jeune Marie-Ascension a eu un échange verbal monstrueux avec lui.

Leave a Reply