Michael Kail, un ancien dirigeant de Netflix, est reconnu coupable de blanchiment d’argent

Spread the love

Le ministère américain de la Justice vient de reconnaître coupable un ancien dirigeant de Netflix d’avoir accepté des pots-de-vin de la part de sociétés qui travaillent avec la plateforme. Michael Kail a été vice-président des opérations informatiques de Netflix de 2011 à 2014. Aujourd’hui, le DOJ a tranché, Kail est coupable de blanchiment d’argent et de fraude à hauteur de 500 000 dollars. En 2014, Netflix poursuit Michael Kail en reprochant à son vice-président des opérations informatiques d’utiliser sa société personnelle pour blanchir de l’argent récolté auprès d’entreprises en lien avec Netflix.

Suite à ce verdict, Julia Mezhinsky Jayne, l’avocate de Michael Kail, se dit déçue par la décision du ministère américain de la Justice. Elle explique au média américain The Verge que ce verdict est “inexplicable et clairement non étayé par les preuves réelles et la loi.” Julia Mezhinsky Jayne et son client prévoient donc de faire appel. L’avocate estime que son client était “un atout formidable pour Netflix et a contribué à leur succès en tant qu’entreprise de technologie de pointe.” Suite à cette annonce, Netflix n’a pas encore tenu à faire de commentaire.

Netflix continue de se développer

Netflix qui malgré ce genre de complications continue son chemin et ses efforts pour conserver sa place de leader dans l’industrie du streaming vidéo. La plateforme a notamment remporté 7 statuettes au cours de la cérémonie des Oscars 2021, et qui continue d’innover dans de nouvelles fonctionnalités et contenus. Vous avez certainement dû apercevoir une nouvelle option intitulée “Lancer un titre”, qui permet de lancer un contenu de manière aléatoire en fonction des goûts de l’utilisateur. Une façon pour Netflix d’éviter le phénomène de scroll infini qui peut décourager de nombreuses personnes dans leur recherche.

La société ne lésine pas non plus sur les investissements en termes de production de contenus. Récemment, le géant dévoilait sa stratégie qui consiste à davantage s’implanter dans les divers marchés en attribuant des budgets pour des productions locales, plutôt que de simplement adapter les contenus américains.

4.3 / 5

11,5 M avis

Leave a Reply