Meurtre d’un prêtre en Vendée : La victime a succombé à au moins six « coups violents » à la tête – 20 Minutes

Spread the love

Au lendemain de la  mort du père Olivier Maire à Saint-Laurent-sur-Sèvre (Vendée), le parquet de la Roche-sur-Yon a dévoilé ce mardi soir les résultats de l’autopsie. « Il en résulte que la victime présentait six lésions, toutes situées à la tête, occasionnées par des coups violents, l’autopsie n’ayant pas permis de déterminer la nature de l’arme du crime », annonce Emmanuelle Lepissier, procureure de la République.

« Ces lésions cérébrales importantes ont entraîné des hémorragies internes et externes, le décès étant, selon les conclusions du médecin légiste, intervenu rapidement après que les coups ont été portés », ajoute-t-elle.

Interné en psychiatrie

Le principal suspect se nomme Emmanuel Abayisenga, un Rwandais âgé de 40 ans qui était hébergé au sein de la communauté religieuse des Missionnaires montfortains à laquelle appartenait le prêtre catholique. Il s’est lui-même accusé de l’homicide en se livrant aux gendarmes lundi. Il était déjà mis en examen pour l’incendie volontaire de la cathédrale de Nantes en juillet 2020 et se trouvait en liberté sous contrôle judiciaire​.

La garde à vue d’Emmanuel Abayisenga a toutefois été levée lundi après-midi en raison de son état psychique. Il « fait l’objet d’une hospitalisation en milieu psychiatrique », indique Emmanuelle Lepissier, procureure de la République.

Leave a Reply