MÉTÉO – Une semaine après le 1er épisode neigeux de l’hiver en Île-de-France, une nouvelle dégradation des conditions météo est attendue dans les prochaines heures avec l’arrivée de la dépression nommée Gabriel. Attention, la neige s’invitera à nouveau en plaine et des vents tempétueux toucheront les régions de l’ouest. Voici les prévisions détaillées.

Une dépression baptisée Gabriel par les services de Météo-France va traverser le pays entre ce mardi après-midi et mercredi matin. La situation météo va ainsi fortement se dégrader à son passage avec des vents tempétueux sur ses flancs sud et ouest et des chutes de neige sur son flanc nord. Néanmoins, la localisation exacte des intempéries dépend de la position de la dépression car un décalage de quelques dizaines de kilomètres pourra changer radicalement la prévision en un point donné

Vents jusqu’à 130 km/h dans l’Ouest

Gabriel va aborder l’ouest du pays mardi après-midi. Son cœur dépressionnaire traversera alors les Pays-de-la-Loire tout en continuant à se creuser (à se renforcer) puis la région Centre-Val de Loire et la Bourgogne dans la nuit de mardi à mercredi, avant de s’évacuer par le Grand Est puis l’Allemagne mercredi matin. C’est dans sa partie ouest et sud que les vents seront les plus forts. De secteur ouest puis nord-ouest, les rafales pourront atteindre 110 à 130 km/h en fin d’après-midi le long des côtes atlantiques et plus particulièrement des Landes jusqu’au sud de la Vendée en passant par le littoral charentais et girondin. 

Rapidement, ces vents violents progresseront vers l’intérieur des terres et atteindront en soirée une grande partie de la Nouvelle-Aquitaine (Charentes, sud-Poitou, Dordogne, Gironde, Landes, Lot-et-Garonne, Haute-Vienne). Au cours de la nuit, ce sera au tour de la tramontane de se lever pour dépasser 100 km/h en rafales dans le golfe du Lion. Pendant ce temps, les vents violents gagneront l’Auvergne-Rhône-Alpes et en particulier les reliefs. Ainsi, les rafales pourront atteindre 130 km/h en altitude, que ce soir dans le Cantal, le Puy-de-Dôme ou encore la Loire. 

Jusqu’à 10 – 15 cm de neige attendus sur la Picardie, la région parisienne, le Centre , la Champagne et la Bourgogne

Gabriel s’accompagnera également d’une perturbation pluvieuse. Avec les vents soufflant  au sud et à l’ouest de la dépression, le redoux sera suffisamment sensible pour qu’il s’agisse de pluie. En revanche, à l’est et surtout au nord de la dépression, le vent continuera à souffler  depuis l’est et le nord-est, permettant ainsi à l’air froid de résister. Conséquence : il s’agira de neige du Centre à la Normandie et au nord de la Seine puis du Grand Est à l’Auvergne-Rhône-Alpes. Les premières chute de neige débuteront dans l’intérieur de la Normandie en fin d’après-midi de mardi, prenant progressivement la place de la pluie. En soirée, la perturbation progressera pour s’étirer de la Haute-Normandie jusqu’au golfe du Lion. Il s’agira de neige depuis les côtes de la Manche jusqu’au val de Loire ainsi que les hauteurs du Massif Central. 

Dans la nuit, l’axe neigeux se décalera vers l’est, depuis les Hauts-de-France jusqu’au sud-est, en passant par l’Auvergne, la Bourgogne, mais aussi la Franche-Comté, la région Rhône-Alpes et la Champagne-Ardenne. Il neigera même sur les premières hauteurs de la Provence, parfois dès 200 mètres. Mercredi matin, la perturbation quittera le pays par l’est et le nord-est, en apportant encore un peu de neige jusqu’en plaine. D’ici là, la couche pourra atteindre en moyenne de 3 à 8 cm, parfois jusqu’à 10 voire 15 cm entre la Picardie, la région parisienne, le nord de la région Centre, la Champagne et l’ouest de la Bourgogne. 

Déjà des restrictions de circulation

En Île-de-France, les conditions météo se gâteront sérieusement en soirée de mardi. Ainsi, la neige prendra rapidement le relais de la pluie dès 21h ou 22h dans les Yvelines et la Val-d’Oise, vers 22h ou 23h pour l’Essonne, Paris et la petite couronne et vers 23h ou minuit pour la Seine-et-Marne. La perturbation quittera la région en seconde partie de nuit, après avoir laissé une couche de l’ordre de 5 à 10 cm, localement jusqu’à 15 cm sur le sud de la région. Il conviendra encore d’affiner la prévision, délicate dans ce genre de configuration. 

Une chose est sûre : les conditions de circulation s’annoncent difficiles mercredi matin, après les chutes de neige de la nuit et en raison du risque de verglas rendant les chaussées glissantes par une température de -2°C. Signe de ces vraisemblables difficultés, la RN118, connue comme théâtre d’énormes pagailles routières, sera fermée à tous les véhicules à partir de mardi 22h. 

En outre, la préfecture de police de Paris annonce que, sur l’ensemble du “réseau structurant d’Ile-de-France, la circulation sera interdite” à partir de 21h “à tous les poids lourds de transport de marchandises de plus de 7,5 tonnes et de transport de matières dangereuses”. 

Let a comment