Météo : « Il n’y a rien d’anormal avec ce temps, le mois de mai est un mois souvent assez pluvieux » – 20 Minutes

Spread the love
Des promeneurs sous la pluie sur la — Valery HACHE / AFP
  • Depuis le début du mois de mai, la météo est fraîche et humide sur une bonne partie de la France.
  • Selon les spécialistes, le temps devrait rester frais et pluvieux jusqu’à la fin du mois de mai.
  • Pour autant, cette météo n’a rien d’inhabituel, selon Météo France.

On avait imaginé retrouver les terrasses sous un soleil printanier, une paire de lunettes de soleil sur le nez et une bière à la main. Finalement, le mois de mai ressemble plus à celui de novembre, avec pulls, k-way et bottes de pluie. Et comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, il faudra prendre son mal en patience car les intempéries devraient perdurer jusqu’à la fin du mois de mai, selon les prévisions de Météo-France.

Si la météo de ce mois de mai ne fait que très peu d’heureux, elle n’en reste pas moins normale, comme l’explique Jérôme Lecou, météorologue à Météo France, interrogé par 20 Minutes.

La météo actuelle est-elle « normale » ?

Le mois de mai est un mois souvent contrasté, mais c’est normal, c’est un mois de transition. Et qui dit période de transition dit période instable. On est à la fin du printemps, il y a encore pas mal d’influences en termes de masses d’air. A contrario, on peut avoir des poussées chaudes, avec des masses d’air venues de la péninsule ibérique ou du Maghreb. Quand on regarde les données annuelles, on a eu des mois de mai très chauds, comme en 2011 ou en 1999, des mois de mai froids, comme en 1984 ou 2013, ou très froids, en 1941, voire pluvieux comme 1984 ou en 2016.

Doit-on s’attendre à une pluviométrie supérieure aux autres années ?

En moyenne, sur toute la France, on enregistre normalement autour de 80 millimètres de pluie au mois de mai. Il n’y a rien d’anormal avec ce temps, le mois de mai est un mois souvent assez pluvieux, avec une variabilité forte. C’est le cinquième mois le plus pluvieux de l’année. Cette année, on s’attend à une pluviométrie excédentaire. A la mi-mai, on a déjà des relevés supérieurs aux autres années dans certains endroits, comme en Rhône-Alpes ou dans les Alpes. A l’inverse, on a des régions qui sont restées au sec, comme le Pays basque et les Hauts de France.

Mais c’est plutôt une bonne nouvelle pour les sols. On a eu un début d’année assez sec, à la fin d’hiver, on parlait déjà de sécheresse à certains endroits. On commençait même à s’inquiéter. On va basculer rapidement dans la période estivale, si on n’avait pas eu la pluie maintenant, ça aurait été compliqué pour les sols et l’agriculture.

A quoi ce « mauvais » temps est-il dû ?

Actuellement, on a une masse d’air instable, avec de l’air froid en altitude, positionné entre les îles britanniques et l’Allemagne. On a également un courant d’ouest très marqué, avec un long ruban nuageux qui s’étire sur toute l’Atlantique, qui engendrent des épisodes pluvieux. Ce qui est frappant, c’est la différence avec mars, qui a été un très beau mois.

Quelles sont les prévisions pour les prochaines semaines et pour cet été ?

Cette masse d’air fraîche va rester jusqu’à la fin du mois, avec des averses et des températures en dessous des normales de saison, au moins jusqu’au 24 ou 25 mai. Pour les derniers jours de mai, on ne peut pas encore savoir précisément, c’est trop tôt. On ne peut pas encore savoir pour les derniers jours de mai.

Mais il va y avoir des différences entre les régions dans les prochains jours. Les perturbations vont continuer sur les deux tiers de la partie nord de la France. Les régions méditerranéennes, elles, vont clairement mieux s’en sortir. A partir de la semaine prochaine, le temps devrait être ensoleillé dans le Sud, mais avec une masse d’air un peu fraîche. Pour les mois à venir, on est encore incertain pour juin, mais selon les tendances saisonnières, on reste sur l’idée d’avoir un été un peu plus chaud que la normale.

Les températures sont-elles en dessous des normales de saison ?

Oui, les températures actuelles sont en dessous des normales de saison. En mai, on devrait normalement s’approcher des 19 degrés sur la partie nord du pays et des 21 degrés dans le Sud. Pour le moment, on est plus aux alentours de 16 ou 17 degrés sur la moitié nord, et de 18 degrés dans le Sud. Ces températures-là vont perdurer jusqu’à fin mai, il n’y a pas de réchauffement en vue dans les prochains jours.

348 partages

Leave a Reply