Météo : des records de chaleur enregistrés lors d’un épisode “exceptionnel” de douceur hivernale – franceinfo

Spread the love

Les stations météo de Fréjus et de Hyères ont battu leur record pour un mois de février, lundi, à la mi-journée.

Pour un peu, on sortirait presque le maillot de bain. De nouveaux records de chaleur ont été enregistrés lundi 3 février à l’occasion d’un épisode “exceptionnel” de douceur hivernale sur la France, notamment sur la moitié sud du pays, selon Météo-France. A Biarritz-Anglet, sur la côte basque, on a enregistré à 14h30 26,4 °C, un record pour une première quinzaine de février et “un niveau jamais vu avant un 25 février”, a indiqué le prévisionniste Étienne Kapikian, sur Twitter.

Dans le Var, à la mi-journée, les stations météo de Fréjus, avec 25,8 °C, et de Hyères, avec 22,7 °C, avaient battu leur record pour un mois de février.

Dans la nuit de dimanche – journée qui avait déjà vu tomber plusieurs records de chaleur  à lundi, “des records de température minimale élevée” ont aussi été enregistrés “dans les régions centrales ou près de la Méditerranée”, selon Météo-France : 14,7 °C à Clermont-Ferrand, “une valeur digne de l’été”, 18 °C à Calvi, 15,3 °C à Montpellier ou encore 12,5 °C à Dijon.

“De nouveaux records de température battus à la hausse, la surface du globe qui se réchauffe… C’est ce que traverse l’Europe cet hiver. À terme, des conséquences alarmantes pour la biodiversité sont à craindre. Un seul mot d’ordre : #MobilisationGénérale”, a lancé sur Twitter lundi après-midi le ministère de la Transition écologique en réaction à ces records en série.

Si le phénomène est avant tout météorologique, il relève des mêmes tendances que les canicules d’été intensifiées par le réchauffement climatique. “Il y a un côté anormal qui est avéré”, détaillait dimanche à franceinfo le prévisionniste François Jobard, indiquant qu’“on est sur la base du deuxième début d’hiver le plus doux depuis le début des mesures, donc depuis 1900”.

La vague de douceur devrait s’arrêter mardi, avec un net refroidissement et des maximales de 9 à 14 °C de la Bretagne aux Pyrénées et de 12 à 17 °C sur le pourtour méditerranéen. Le nord-est du pays a de son côté connu depuis 48 heures de fortes pluies, a précisé Météo France lundi, avec notamment sur certains points du massif des Vosges 100 à 150 litres d’eau au mètre carré, “l’équivalent de trois semaines de pluie à cette époque de l’année”. Une vigilance orange “crue” a d’ailleurs été lancée sur six départements (Ardennes, Marne, Meuse, Meurthe-et-Moselle, Moselle et Bas-Rhin).

Leave a Reply