Meta pourrait bien vous débarrasser des pubs sur Facebook, à condition de payer

Dans une tentative de mettre fin au conflit qu’entretient Meta avec l’UE concernant les violations présumées de la vie privée sur ses services publicitaires, l’entreprise américaine envisage de mettre un place un service payant pour supprimer les pubs sur Facebook et Instagram.

facebook meta abo pubs
Crédits : 123RF

Bientôt la fin des publicités sur Facebook et Instagram en Europe ? Comme vous le savez peut-être, Meta est en conflit avec plusieurs organismes de régulation européens. La firme est accusée de plusieurs violations présumées de la vie privée des utilisateurs, notamment dans le cadre de ses services de suivi publicitaire et le transfert des données personnelles.

Souvenez-vous, en 2020, l’Union Européenne a annoncé la fin du Privacy Shield, un accord qui permettait notamment aux entreprises américaines de récolter et transférer les données des utilisateurs européens vers le pays de l’Oncle Sam. Bien entendu, la nouvelle n’a pas vraiment été appréciée par Facebook, dont l’essentiel des revenus repose sur la publicité et le traitement des données des utilisateurs.

L’entreprise américaine a décidé de ne pas se plier à la nouvelle réglementation et en mai 2023, la sanction est finalement tombée. Le régulateur irlandais a infligé une amende record à Meta de 1,2 milliard d’euros. Pour éviter de s’acquitter de ce montant conséquent, Meta avait 5 mois pour mettre fin à tout transfert de données vers les USA, puis 6 mois supplémentaires pour annuler toute utilisation ou stockage illégale de ces informations.

Un abonnement payant pour supprimer les pubs sur Facebook et Instagram ?

Or et d’après nos confrères de New York Times, Meta aurait un plan pour apaiser les tensions avec les régulateurs européens. En effet, la firme de Menlo Park souhaiterait lancer un service qui permettrait aux utilisateurs de payer pour ne pas avoir de publicités sur Facebook et Instagram. Pour l’heure, aucune information sur le prix ou la date de sortie de cette fonctionnalité n’a filtré, et Meta s’est refusé à faire tout commentaire sur le sujet.

Rappelons que Meta a choisi de ne pas lancer son nouveau réseau social Threads en Europe pour éviter justement un nouveau conflit avec l’Union européenne. Et s’il était toutefois possible d’accéder au service grâce à une manipulation très simple, Meta a serré la vis en juillet 2023 pour empêcher les utilisateurs d’européens de lancer Threads.

Source : New York Times

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *