Méditerranée orientale : A quoi sont dues les tensions entre la Turquie et la Grèce ? – 20 Minutes

Spread the love
Exercices militaires franco-grecs en méditerranée orientale le 13 août 2020. — /AP/SIPA

Ankara « menace la paix » en Méditerranée orientale. Athènes ne mâche pas ses mots et a fait savoir en début de semaine qu’elle « défendra sa souveraineté et ses droits souverains ». Un avertissement sérieux alors que la Turquie déploie de nouveau des navires de prospection, notamment le navire sismique de recherche Oruç Reis, à la recherche d’hydrocarbures en Méditerranée orientale. Les bateaux turcs n’hésitent pas en effet à explorer les eaux territoriales chypriotes et grecques, ravivant les tensions entre les deux pays.

Les Grecs souhaitent un sommet d’urgence de l’Union européenne sur la Turquie. Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a déjà dénoncé dimanche les mouvements « extrêmement préoccupants » de la marine turque en Méditerranée. De son côté, Emmanuel Macron, dont les relations avec  Recep Tayyip Erdogan sont difficiles, a annoncé un renforcement de la présence militaire française dans le secteur en déployant deux chasseurs Rafale et deux navires de guerre.

Depuis, le ton monte entre les deux dirigeants. Tandis que Paris a condamné une frappe aérienne turque en Irak et a accusé la Turquie d’avoir « une responsabilité criminelle » dans le conflit libyen, Recep Tayyip Erdogan voit des visées « coloniales » dans l’intervention française au Liban, reprochant au président français de « faire le spectacle devant les caméras ». Ce vendredi, Ankara a accusé la France de se comporter « comme un caïd » en Méditerranée orientale.

Une zone convoitée

La découverte ces dernières années de vastes gisements gaziers en Méditerranée orientale a aiguisé l’appétit des pays riverains comme la Grèce, Chypre, la Turquie, l’Egypte et Israël. La Grèce vient d’ailleurs de signer un accord maritime avec l’Egypte. Il vise à délimiter les frontières maritimes entre ces deux pays et semble être une réponse à un accord similaire conclu en novembre dernier entre la Turquie et le gouvernement officiel libyen, au grand dam de la Grèce.

En effet, les tensions entre la Grèce et la Turquie au sujet de leurs eaux territoriales sont fréquentes. Ankara conteste la délimitation de celles-ci. Le pays n’a d’ailleurs jamais signé la Convention des Nations unies sur le droit de la mer, qui définit juridiquement les différents espaces maritimes.

12 partages

Leave a Reply