Posted on
Spread the love

Les Comores ont été placées en « alerte orange » à l’approche du cyclone Belna, ont annoncé samedi 7 décembre au soir le ministère de l’Intérieur et la direction de la sécurité civile. Le cyclone devrait frapper le petit archipel de l’océan Indien lundi.

Mayotte, île française de l’océan Indien, est également menacée. Le préfet, Jean-François Colombet, a décidé de placer le département en « alerte rouge » dimanche 8 décembre, à partir 16 heures (14 heures à Paris). Toute circulation sera formellement interdite, « pour quelque raison que ce soit », après cette heure.

A 12 heures, Belna se situait à 160 km à l’Est Nord-Est de Mayotte et se déplaçait à une vitesse de 11 km/h en direction du Sud Sud-Est, selon un communiqué du préfet. Le passage du cyclone au plus près des côtes mahoraises est prévu entre 19 heures et 20 heures, heure locale (entre 17 heures et 19 heures à Paris), à environ 80 km à l’Est de Petite-Terre, avec une marge d’erreur de 20 km.

« Les conditions météorologiques vont se dégrader dans les prochaines heures », avertissent les autorités locales. Selon Météo-France, on peut s’attendre à des rafales de vent d’environ 100 km/h. Le cumul des pluies pourrait atteindre les 200 millimètres localement.

Lire aussi Mayotte placée en alerte orange météo à l’approche du cyclone Belna

Eau coupée

L’eau sera coupée à partir de 16 heures (14 heures à Paris) à Mayotte « afin de préserver le réseau de distribution pour les jours à venir », a précisé le préfet. La redistribution de l’eau interviendra après le passage du cyclone.

Les autorités comoriennes ont appelé la population à prendre les précautions d’usage : protéger les ouvertures, constituer des provisions (eau, nourriture, bougies) et se réfugier dans les mosquées, écoles ou foyers en cas d’inondations. Après les Comores, la menace pèsera sur Madagascar, grande île située plus au sud.

Les Comores avaient été frappées en avril par le cyclone Kenneth, qui avait fait au moins trois morts et d’importants dégâts.

Lire aussi Au Mozambique, les fortes pluies du cyclone Kenneth ont fait plus de 38 morts
Advertisements

Leave a Reply