Masques FFP2, renforts : Jean-Michel Blanquer annonce des mesures après la grève des enseignants – France Bleu

Spread the love

La réunion a duré plus de trois heures au ministère de l’Éducation nationale.  Après une journée de grève largement suivie, Jean Castex et Jean-Michel Blanquer ont reçu les syndicats ce jeudi soir. Le Premier ministre et le ministre de l’Éducation nationale ont notamment annoncé l’arrivée prochaine de cinq  millions de masques FFP2 dans les classes et le recrutement de plusieurs milliers de vacataires. 

Recrutement d’enseignants contractuels, d’assistants d’éducation et de vacataires administratifs 

Jean-Michel Blanquer a annoncé le recrutement de 3.300 enseignants contractuels pour remplacer les enseignants, assistants d’éducation et personnels administratifs absents. Pour cela, le ministère aura recours aux listes complémentaires, c’est-à-dire aux candidats qui ont eu le concours mais n’ont pas été recrutés, une demande de longue date des syndicats. 

1.500 assistants d’éducation vont également renforcer les équipes de vie scolaire dans les collèges et lycées, a indiqué Jean-Michel Blanquer.

1.500 vacataires administratifs supplémentaires vont épauler les directeurs d’école et chefs d’établissement dans leurs missions.

Cinq millions de masques FFP2 

Cinq millions de masques FFP2 seront mis à disposition pour les enseignants de maternelle sur demande, et des masques chirurgicaux seront distribués à partir du début de la semaine prochaine pour les personnels de l’éducation. 

Les évaluations de CP reportées 

Les évaluations des CP, qui devaient débuter la semaine prochaine, sont reportées. 

Les épreuves de spécialité du bac en suspens 

Quant aux épreuves de spécialités du bac, qui normalement ont lieu en mars, le ministre a indiqué qu’il allait “faire une analyse là encore avec les organisations représentatives” pour “voir s’il est opportun d’avoir un report de ces épreuves de mars vers le mois de juin”.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.


Gérer mes choix

Les syndicats en partie satisfaits

“On a obtenu des avancées concrètes. Maintenant, il faut que les actes suivent”, a déclaré Guislaine David, secrétaire générale du SNUipp-FSU, premier syndicat du primaire. Ça ne répond pas à tout mais on voit que nous n’avons pas fait grève pour rien.” De son côté Sophie Vénétitay, secrétaire générale du Snes-FSU, premier syndicat du secondaire, se félicite du “ton qui a changé” après “la forte mobilisation du jour.” “On a des réponses plus solides, crantées par le Premier ministre”, a renchéri Stéphane Crochet, secrétaire général du SE-Unsa, alors que la tenue désormais de réunions bimensuelles avec les organisations syndicales a aussi été décidée.

Une grève massive 

Dans les écoles maternelles et élémentaires, 38,5% des enseignants étaient en grève ce jeudi selon le ministère. Le SNUipp-FSU avait évoqué 75% de grévistes. Dans les collèges et lycées, 62% des enseignants ont cessé le travail, selon le Snes-FSU et même 80% chez les AED (assistants d’éducation) et les surveillants. De son côté, le ministère a fait état de moins d’un quart (24%) d’enseignants grévistes dans le secondaire. Selon les chiffres du ministère de l’Intérieur, 77.500 personnes sont descendues dans les rues.   

Une réunion intersyndicale est prévue ce vendredi à 17h pour décider de la suite à donner au mouvement. Une nouvelle journée de mobilisation pourrait être annoncée dans les semaines à venir.

Leave a Reply