Marine Le Pen dit “piquer aux fesses” son parti pour “aller plus loin” – BFMTV.COM

Spread the love

Invitée sur Europe 1 ce mercredi, la présidente du parti d’extrême droite a assuré “piquer aux fesses (s)on mouvement politique tous les jours pour lui dire ‘il faut être meilleur, il faut aller plus vite, il faut aller plus loin'”.

“C’est mon rôle de présidente du RN que de le faire, pour que nous soyons dans les meilleures conditions possibles le moment venu”, a-t-elle ajouté en évoquant les élections municipales en mars 2020, départementales et régionales en 2021, et présidentielle en 2022.

Marine Le Pen, finaliste de la présidentielle en 2017, a aussi indiqué disposer de “toute une série de gens autour (d’elle) qui ont très largement les capacités d’être ministre. Il n’y aucune difficulté là-dessus. Ma difficulté ce sera de choisir parce que j’aurai un grand choix”.

“Progression électorale”

En vue d’une “progression électorale” de son parti, qui a pourtant perdu des adhérents depuis la présidentielle de 2017 selon une source interne au parti, elle a dit vouloir “convaincre”.

“Il n’y a pas de plafond de verre, ça n’existe pas”, selon Marine Le Pen qui avait réuni au premier tour de 2017 21,30% des voix, contre 24,01% pour Emmanuel Macron, et au second tour 33,90% (contre 66,10% pour M. Macron). 

La députée du Pas-de-Calais a jugé “très probable que les adhérents du RN (la) choisiront pour être candidate à l’élection présidentielle”, faisant valoir qu’elle était “la plus à même de rassembler au-delà de (son) mouvement politique”. Marine Le Pen a aussi jugé “assez probable qu’on puisse se retrouver avec Emmanuel Macron lors d’un second tour” en 2022. “Aujourd’hui, je ne pense pas que la situation des autres mouvements politiques leur permette (…) d’être au second tour”, a-t-elle estimé.

Leave a Reply