Manifestations anti-pass sanitaire : à quoi faut-il s’attendre ce samedi en Occitanie ? – Midi Libre

Spread the love

Les opposants au pass sanitaire s’apprêtent à descendre une nouvelle fois dans la rue, ce 4 septembre, pour un huitième samedi consécutif de mobilisation. Des manifestations sont prévues à Paris et un peu partout en France. 

À quoi faut-il s’attendre ? La rentrée scolaire peut-elle dissuader certains manifestants de battre le pavé, alors que les chiffres de participation ont légèrement baissé ces dernières semaines ? Au contraire, la préfecture de police de Paris s’interroge sur un possible retour dans les manifestations des vacanciers.

17 000 à 27 000 personnes attendues à Paris

Plus de 200 rassemblements ont été déclarés en préfecture, a fait savoir le ministère de l’Intérieur. Au total, entre 130 000 et 170 000 manifestants sont attendus dans les rues des grandes villes, dont 17 000 à 27 000 personnes pour les seuls cortèges parisiens. Cinq manifestations distinctes sont prévues dans la capitale française, dont le désormais traditionnel rassemblement organisé par le chef de file des Patriotes et ex-numéro 2 du Front National Florian Philippot.

Nouvelle journée de mobilisation à Montpellier et Toulouse

En Occitanie, c’est à Montpellier et Toulouse que les manifestations les plus importantes sont attendues. D’autres rassemblements sont également annoncés dans le Gard, à Alès et Nîmes, ou dans l’Aude et les Pyrénnées-Orientales.

À Montpellier, le cortège doit s’élancer de la place de la Comédie à 14 h. Le parcours validé par le préfet de l’Hérault doit conduire les opposants au pass sanitaire jusqu’à la gare en passant par la place du Peyrou, les boulevards Henri-IV et Louis Blanc, le Corum puis l’esplanade. Un important dispositif de sécurité a été mis en place, tandis que des tensions et des affrontements entre militants d’extrême droite et d’extrême gauche ont eu lieu lors de précédents rassemblements.

LIRE AUSSI – Montpellier : un violent affrontement fait des blessés en marge de la manifestation anti-pass sanitaire

À Toulouse, le préfet de Haute-Garonne a décidé d’interdire l’accès du centre-ville aux manifestants. Ce dernier justifie sa décision à la suite de “troubles à l’ordre public sont survenus en centre-ville de Toulouse lors des rassemblements non déclarés des 14, 17, 21, 24, 31 juillet, 7, 14, 21 et 28 août 2021, au cours desquels ont notamment été commis des violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique, des jets de projectiles, des tentatives d’intrusion au sein de la mairie de Toulouse et de la préfecture de région, l’envahissement du hall de la gare Matabiau, ainsi que des dégradations et des entraves à la circulation. Certains rassemblements se sont prolongés par des déambulations en centre-ville”. 

Leave a Reply