Maintien de l’ordre : «Une splendide décrépitude» – Libération

Spread the love

Search Direct User 100 Zoom Quiz ? Libération Diamond clock xml netvibes live anciens-numeros data desintox diapo edito election-2017 election essentiel generique idee jo next portrait radio son alerte top-100 star une video podcast scroll politiques food sciences Facebook Whatsapp Twitter insta vine later glass Mail print Facebook Instagram Twitter Calendar download cross zoom-in zoom-out previous next truck visa mastercard user-libe user-doc user-doc-list user-mail user-security user-settings user-shop user-star Ruban abo Losange orange List check Most read Ptit Libé sport blog voyage

Interview

Abonnés

Les gilets jaunes, comme ici le 1er décembre 2018 à Paris, ont d’emblée voulu rompre avec les formes classiques de la manifestation.
Les gilets jaunes, comme ici le 1er décembre 2018 à Paris, ont d’emblée voulu rompre avec les formes classiques de la manifestation. Photo Boby pour Libération

Les sociologues Fabien Jobard et Olivier Fillieule ont participé à la réflexion sur le «schéma national du maintien de l’ordre». Critiques à l’égard du texte final dévoilé jeudi par le ministère de l’Intérieur, ils regrettent son cadre très légaliste empreint d’une tolérance zéro à l’égard du moindre désordre.

«L’exercice de la liberté d’expression et de communication […] est une condition première de la démocratie et l’une des garanties du respect des autres droits et libertés. L’Etat a la responsabilité de garantir cet exercice.» C’est par ces phrases solennelles que s’ouvre le nouveau «schéma national du maintien de l’ordre» (SNMO), qui fige désormais la doctrine du ministère de l’Intérieur pour la gestion des manifestations. Loin de faire preuve d’inflexion, les autorités entérinent la quasi-intégralité des méthodes observées depuis des années dans les cortèges et lors d’interventions dans les quartiers populaires. Ce document, publié jeudi, est l’aboutissement d’une réflexion qui avait été lancée en juin 2019, à la suite de centaines de plaintes pour violences qui visaient les forces de l’ordre.

A lire aussiMaintien de l’ordre : journalistes et observateurs pourront être interpellés en couvrant des manifs

Le nouveau schéma national du maintien de l’ordre acte notamment l’impératif d’int

Libération réserve cet article à ses abonnés
Pour poursuivre votre lecture, abonnez-vous

devices-picture

1€
le 1er mois

Soutenez notre indépendance

  • Tous nos articles en illimité
  • Le journal en version numérique le jour de sa parution
  • Nos newsletters exclusives
  • CheckNews, notre service de fact checking


Ismaël Halissat

Un mot à ajouter ?

Leave a Reply