Machine Learning : Google veut venir en aide aux personnes souffrant de troubles de la parole

Spread the love
Machine Learning : Google veut venir en aide aux personnes souffrant de troubles de la parole

Les applications basées sur le Machine Learning ont le vent en poupe du côté de Google. Le géant américain a annoncé ce mardi être à la recherche d’utilisateurs anglophones pour tester une nouvelle application basée sur le Machine Learning. Baptisée Project Relate, celle-ci est destinée à aider les personnes souffrant de troubles de la parole à communiquer, via une fonctionnalité de conversion de la parole en texte, d’une synthèse vocale et de Google Assistant.

Les équipes de recherches de Google ont commencé à travailler sur Project Relate en 2018, en s’appuyant sur des années de recherche menées par les équipes Speech et Research de l’entreprise. Pour améliorer l’application, Google recherche désormais des “testeurs de confiance” aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Les testeurs seront invités à enregistrer une série de phrases qui aideront l’application à apprendre à mieux comprendre leurs modèles de discours uniques. Si l’application devrait donc d’abord être disponible pour les utilisateurs anglophones, croisons les doigts qu’elle le soit bientôt aussi pour les locuteurs francophones.

La fonction “Écouter” est une fonction de conversion de la parole en texte de l’application qui peut être utilisée pour envoyer un message texte ou avoir une conversation avec une personne qui lit l’écran. La fonction “Répéter” utilise la technologie de synthèse vocale qui transforme la parole en entrée en une parole de sortie synthétisée, plus facile à comprendre. L’Assistant Google a été ajouté à l’application pour aider les utilisateurs dans leurs tâches quotidiennes. Google a présenté l’application mardi aux journalistes, aux côtés d’autres projets, notamment l’utilisation de l’IA pour améliorer le dépistage du cancer du sein et une initiative visant à créer un système de prévision des inondations.

Source : ZDNet.com

publicité

Leave a Reply