L’USB-C érigé en chargeur universel à compter de l’automne 2024

L'USB-C érigé en chargeur universel à compter de l'automne 2024

Pour Apple, les prochaines années seront celle du changement. La faute à l’Union Européenne, qui vient d’adopter, au terme d’un processus législatif complexe, une réforme forçant les fabricants d’appareils électroniques à adopter un chargeur universel – en l’occurence l’USB-C – à partir de l’automne 2024.

Grâce à ces nouvelles règles, les connecteurs USB-C utilisés par les appareils Android deviendront la norme dans les 27 États membres, ce qui obligera Apple à modifier le port de charge de ses iPhones et autres appareils à compter de l’automne 2024. Cette réforme s’appliquera en outre à partir de aux ordinateurs portables à partir de 2026, ce qui donnera aux fabricants plus de temps pour s’adapter, même si beaucoup d’entre eux – dont Apple – utilisent déjà l’USB-C. L’accord couvre également les lecteurs électroniques, les oreillettes et d’autres technologies.

Dans le cadre de la réforme, les téléphones mobiles et autres appareils vendus après l’automne 2024 devront être compatibles avec le chargeur unique, a fait valoir Alex Agius Saliba, le législateur européen en charge du pilotage de cette réforme au sein du Parlement européen. Au total, 13 catégories d’appareils électroniques devront s’adapter d’ici l’automne 2024. Selon la Commission européenne, un chargeur unique permettrait aux consommateurs d’économiser environ 250 millions d’euros.

publicité

Un serpent de mer

Pour rappel, la moitié des chargeurs vendus avec les téléphones mobiles en 2018 étaient de type USB micro-B, contre 29 % de type USB-C et 21 % de type Lightning. Pour le commissaire européen Thierry Breton, cette mesure « permettra à de nouvelles technologies comme la recharge sans fil d’émerger et de mûrir sans que l’innovation ne devienne une source de fragmentation du marché et de désagrément pour les consommateurs ». De plus, la réforme renforce potentiellement le rôle de l’UE en tant que normalisateur mondial en matière de technologie téléphonique.

A l’avenir, l’exécutif européen aura le pouvoir d’harmoniser les systèmes de recharge sans fil, au grand dam d’Apple, pour qui la décision de Bruxelles nuira à l’innovation et engendrera de nombreux déchets électroniques supplémentaires.

Le sujet est loin d’être neuf pour Bruxelles. Véritable serpent de mer, le débat sur la mise en place d’un chargeur unique avait débouché en 2009 sur un accord entre la Commission européenne et les principaux fabricants de téléphones mobiles. Ces derniers s’engageaient à enfin fournir un chargeur universel à partir de 2010. Si ces accords de principe ont permis de considérablement réduire le nombre de types de chargeurs, ils n’ont pas pour autant abouti à une norme commune.

Dans sa directive de 2014 sur les équipements radio, le Parlement européen avait demandé la mise au point d’un chargeur commun et donné à la Commission le pouvoir de poursuivre ce projet. Chose désormais faite, malgré l’opposition véhémente d’Apple sur le sujet. La firme à la pomme utilise encore son port Lightning pour alimenter les iPhone, alors que les appareils Android sont alimentés par des connecteurs USB-C.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *