L’Union européenne s’accorde pour sanctionner la Turquie – Le Monde

Spread the love

Les dirigeants de l’Union européenne réunis en sommet à Bruxelles ont décidé, jeudi 10 décembre, de sanctionner les actions « illégales et agressives » de la Turquie en Méditerranée contre la Grèce et Chypre – des travaux d’exploration gazière –, a annoncé un porte-parole du Conseil européen.

« Les mesures décidées seront des sanctions individuelles, et des mesures supplémentaires pourront être décidées si la Turquie poursuit ses actions », a expliqué un diplomate européen. Une liste de noms va être établie dans les prochaines semaines et sera soumise à l’approbation des Etats membres, selon les conclusions adoptées par le Sommet des Vingt-Sept réunis à Bruxelles.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Comment le gaz rebat les cartes en Méditerranée orientale

Les dirigeants européens ont donné mandat au chef de la diplomatie européenne Josep Borrell de leur « faire un rapport au plus tard en mars 2021 sur l’évolution de la situation » et de proposer alors, si nécessaire, d’étendre les sanctions à de nouveaux noms ou de nouvelles entreprises, a indiqué le diplomate européen.

« Serrer la vis progressivement »

« L’idée est de serrer la vis progressivement », a-t-il souligné.

Les contentieux se sont multipliés avec la Turquie, engagée dans des actions provocatrices face à la Grèce et Chypre et engagée militairement dans les conflits en Libye, en Syrie et au Haut-Karabakh. Mais la Turquie est membre de l’Otan et Ankara compte beaucoup de soutiens au sein de l’organisation, reconnaissent les diplomates de l’Organisation.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Ankara avance ses pions sur l’échiquier caucasien

Toutes les sensibilités se sont exprimées au cours du sommet. L’absence de consensus a notamment écarté l’adoption de sanctions économiques contre des secteurs d’activité et la demande de la Grèce d’imposer un embargo européen sur les armes à la Turquie.

Le Monde avec AFP

Leave a Reply