“Love and Monsters” : on regarde ou on zappe ce film déjanté sur Netflix ?

Spread the love

Attention, la seconde partie de cet article contient de très légers spoilers sur le film Love and Monsters diffusé sur la plateforme de streaming Netflix. Vous n’y découvrirez toutefois pas beaucoup plus que ce que dit déjà le résumé ! Pour ne pas avoir trop de détails, arrêtez-vous à la vidéo !

C’est un film qui vous donnera comme un air de déjà vu. Impossible de ne pas penser au film Bienvenue à Zombieland en découvrant “Love and Monsters”, le long-métrage qui cartonne ces derniers jours sur Netflix. On y suit l’aventure de Joël, un jeune homme qui vit dans une petite communauté dans un monde post-apocalyptique. Face à la menace d’un astéroïde, l’humanité a utilisé des bombes. qui ont atteint leur objectif mais aussi déclenché des mutations sur les animaux à sang froid qui sont pour la plupart devenus des monstres. Mais Joël (joué par Dylan O’Brien) va décider de prendre la route, lui qui est incapable de tuer un seul monstre, pour retrouver l’amour de sa vie. Voici le scénario du film.

Sans surprise, on est donc dans un “feel good movie”, de l’aventure à bas prix et avec une bonne dose de sentiments. Mais est-ce pour autant une si mauvaise nouvelle ? Non, puisque l’histoire se révèle au final surprenament attachante. On se prend à aimer ce héros et ses compagnons et leur univers. A déguster en famille ce dimanche soir pour ne pas se prendre la tête à choisir le programme télé !

Dans Love and Monsters, on adore aussi le bestiaire totalement attachant. Du chien qui va accompagner Joël, au crabe géant qui se révèle être un ange en passant par l’escargot géant ou au crapaud gigantesque, le film réussit à nous surprendre, à nous dégoûter un peu parfois, mais surtout à jouer la carte de l’originalité. Pas forcément évident pour un film qui, avouons-le, sent quand même un peu le réchauffé. On appréciera aussi le casting, avec la présence de Michael Rooker (Walking Dead, Gardiens de la Galaxie) et Jessica Henwick (Game of Thrones, Iron Fist). Et puisque le film n’a pas peur de prêter le flanc à la critique, même le méchant, incarné par Dan Ewing, se révèle délicieusement caricatural.

Une suite est-elle désormais prévue ? Pour l’instant, rien n’est dans les cartons de Netflix. Si la fin est ouverte, selon les confessions du réalisateur ce n’est pas au programme, même s’il a déjà des idée. Au pire des cas, il se dit aussi prêt à décliner l’idée en série. De quoi laisser augurer d’une suite aux aventures des héros du film..

4.3 / 5

11,5 M avis

Leave a Reply