Lot-et-Garonne : un bâtiment agricole contenant 10 tonnes d’ammonitrates ravagé par un incendie, périmètre de – LaDepeche.fr

Spread the love

l’essentiel Un incendie a ravagé, ce lundi en milieu d’après-midi, un entrepôt agricole. Un important dispositif comprenant près de cinquante pompiers a été mobilisé pour venir à bout du feu. Au vu des matières stockées, notamment dix tonnes d’ammonitrates, des produits phytosanitaires et du fioul, un périmètre de sécurité d’un kilomètre a été mis en place. Cinq familles ont été évacuées de leur domicile, d’autres ont été confinées dans leur maison. La situation à 20h30.

L’alerte a été donnée, ce lundi 17 mai, en milieu d’après-midi, aux alentours de 16h30. Pour une raison encore indéterminée, un incendie s’est déclaré dans un entrepôt agricole, au lieu-dit “Tartifume” sur la commune de Casseneuil, près de Villeneuve-sur-Lot. 

D’importants moyens ont été enclenchés par le Service Départementale d’Incendie et de Secours de Lot-et-Garonne pour attaquer ce feu qui sévit dans un bâtiment d’une surface de 3 000m2 et qui a été totalement ravagé. 

En cette fin d’après-midi, ce sont près d’une cinquantaine de pompiers venus des casernes de Villeneuve-sur-Lot, Monclar, Tonneins, Clairac, de la Vallée du Lot ou encore Agen qui ont rejoint cette zone en pleine campagne placée sous haute surveillance. Selon les premières informations, ce hangar contenait un tracteur et plusieurs tonnes de foin ont été détruites par les flammes. “Les bottes de foin occupaient les deux tiers de la structure”, explique le lieutenant-colonel Patrick Eygalenq, en charge de la communication au SDIS 47.  

De l’engrais et du fioul stockés 

Mais, la présence de sacs contenant de l’ammonitrate représente une vive inquiétude. “Il y a environ dix tonnes de ce produit dans ce bâtiment”, enchaîne l’officier du SDIS. Des pompiers spécialisés dans le risque chimique ont aussi été mobilisés. “Le plus important est de refroidir au maximum ce produit pour éviter une explosion. Nous sommes plutôt sereins à l’heure qu’il est”, souligne Patrick Eygalenq.

Également présents sur ce site, d’autres produits phytosanitaires et une cuve contenant 10 000 litres de fioul sont désormais sous contrôle et ne présentent plus de danger. 

Un périmètre de sécurité agrandi 

Dans un premier temps, les propriétaires des lieux ont été confinés dans leur habitation. Au vu des risques, le périmètre de sécurité a été élargi de 200 à 500 mètres autour de l’incendie par les pompiers. Ce périmètre a été porté à plus d’un kilomètre. 

Cinq familles sont impactées et ont été évacuées de leur maison. L’ensemble de ces personnes sont actuellement relogées au sein du village vacances se trouvant sur la commune. Dans un rayon de 500m à 1 kilomètre, les familles présentes sont invitées à se confiner chez elle. 

Un risque mortel

De plus, les hautes autorités des pompiers ont décidé de la mise en place d’une troisième zone, au plus près de l’incendie. Dans un rayon de 200 mètres, aucune entrée n’est désormais plus autorisée. Les moyens engagés ont battu en retrait pour la protection de tous les soldats du feu. “Les pompiers équipés peuvent éventuellement y pénétrer sous haute protection pour replacer des lances”, précise le responsable de communication du SDIS 47 “au vu des produits stockés, aucun risque ne doit être pris”. Un risque mortel est présent dans cette zone appelée d’exclusion. 

Vers un effondrement du bâtiment

Désormais entièrement ravagé, le hangar – pour l’heure – ne s’est pas effondré. “Le risque est bien réel avec des structures métalliques mises à mal par le feu”, prévient-il. L’important dispositif du SDIS 47 va engager une surveillance qui va s’étendre jusqu’à demain. 

Pas de pollution constatée

Des mesures sont également effectuées par les spécialistes pour écarter tous risques de pollution. “À cette heure-ci, tout risque de pollution terrestre est écarté”, note-t-il. 

Au vu de cette opération, d’importants moyens de commandement ont été affectés notamment en lieu avec la préfecture de Lot-et-Garonne et la zone de défense du Sud-Ouest. 

Dans la commune, la maire, Marie-Laure Grenier, est entièrement mobilisée avec l’ensemble des élus pour prendre des décisions qui s’imposeraient. 

Leave a Reply