L’opérateur américain T-Mobile victime d’une fuite de données

Spread the love
L'opérateur américain T-Mobile victime d'une fuite de données

Le géant américain des télécommunications T-Mobile a révélé hier une faille de sécurité qui a touché à la fois ses employés et ses clients. Dans un message de notification de violation de données publié sur son site web, la filiale de Deutsche Telekom a déclaré que son équipe de sécurité avait récemment mis fin à « une attaque malveillante » contre son fournisseur de messagerie électronique.

Cette attaque a été couronnée de succès, comme l’a fait savoir la direction de l’opérateur. Celle-ci a indiqué que le(s) pirate(s) avait obtenu l’accès à « certains comptes de messagerie des employés de T-Mobile, dont certains contenaient des informations sur les comptes des clients et des employés de T-Mobile ».

La société a déclaré qu’elle pensait que l’attaquant pourrait avoir utilisé cet accès pour voler des données sur les employés de T-Mobile et certains de ses clients.

publicité

Interrogation sur le nombre d’utilisateurs concernés

« Les informations auxquelles on a accédé illégalement peuvent comprendre des noms et des adresses, des numéros de téléphone, des numéros de compte, des plans tarifaires et des fonctionnalités, ainsi que des informations de facturation », a fait savoir la direction de T-Mobile, qui a toutefois précisé que les données des cartes de paiement et les numéros de sécurité sociale n’ont pas été exposés lors de l’incident.

Si le nombre de personnes concernées par cette attaque n’a pas été communiqué par l’opérateur américain, celui-ci a néanmoins conseillé à l’ensemble de ses clients de changer le numéro d’identification personnel (PIN/code passe) de leurs comptes. La compagnie de téléphone américaine envoie actuellement des notifications par SMS à tous les utilisateurs touchés. Les clients actuels et passés ont été touchés de la même manière.

C’est la deuxième faille de sécurité que T-Mobile divulgue au cours des six derniers mois. Elle a révélé une faille de sécurité similaire en novembre 2019. A l’époque, T-Mobile avait déclaré que l’incident n’avait touché qu’un petit nombre de clients de son service prépayé. L’opérateur Sprint, qui pourrait prochainement fusionner avec T-Mobile, a également divulgué deux brèches de sécurité l’année dernière, une en mai et une autre en juillet.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply