L’IT next-gen appliquée aux PME

Spread the love
L’IT next-gen appliquée aux PME

Le monde de l’IT fourmille d’innovations, de concepts et de termes qui peuvent être difficiles à décrypter, particulièrement pour une PME qui ne dispose pas d’une équipe informatique suffisamment importante pour rester en veille sur l’ensemble des sujets qui composent la grande famille de la transformation numérique. Pourtant certaines de ces nouvelles solutions visent justement à simplifier l’utilisation de la technologie et à décharger les administrateurs des tâches chronophages qui les empêchent de se concentrer sur le business. Faisons le point sur trois tendances IT majeures qui ne sont pas réservées aux grands groupes, bien au contraire.

publicité

Multicloud : le cloud à la carte

Il existe une multitude d’offres et de fournisseurs de cloud différents. Le multicloud désigne l’utilisation par une entreprises de plusieurs services de cloud public chez chez différents Cloud Services Providers (CSP) différents. Pendant longtemps, le terme a été synonyme de complexité de gestion, puisqu’il fallait jongler entre différentes architectures et différentes consoles d’administration, et donc disposer d’experts (et de temps) pour chaque plateforme.
Les environnements multicloud sont aujourd’hui largement simplifiés avec des solutions, comme Dell Technologies Cloud, qui permettent d’exécuter des applications et de consommer des ressources de manière unifiée et centralisée, que ce soit dans un cloud privé ou chez les principaux fournisseurs de cloud public. Cela permet, y compris pour une PME, de choisir les services les plus adaptés à son besoin et d’optimiser son TCO en optant pour les offres les plus compétitives.

Hyperconvergence : l’IT tout-en-un

Le mot semble tout droit sorti d’un univers futuriste. Il a pourtant d’ores et déjà radicalement changé la manière de gérer les ressources IT dans les datacenters. L’hyperconvergence désigne des infrastructures qui réunissent serveur, stockage et réseau, au sein d’une plateforme unique permettant de gérer l’ensemble des ressources depuis une interface centralisée. Idéal donc pour des équipes informatiques de taille réduite qui cherchent à simplifier au maximum la gestion quotidienne de leur système d’information. Les plateformes hyperconvergées, comme le Dell EMC XC Xpress, ont également l’avantage de proposer une solution pré-intégrée et prête à l’emploi, épargnant ainsi aux PME des tâches de configuration et d’intégration qui allongent la mise à disposition des ressources.

Autre caractéristique importante, ces environnements entièrement virtualisés sont très évolutifs puisque de nouveaux nœuds peuvent être automatiquement ajoutés au cluster. Cela permet à une entreprise de commencer petit, puis de déployer de nouvelles capacités au gré de sa croissance.

Edge Computing : l’infrastructure de proximité

Le principe de l’Edge Computing est assez simple. Plutôt que de demander à un utilisateur ou à une application de se connecter à un datacenter distant ou à un service cloud pour accéder aux ressources dont il ou elle a besoin, ces ressources sont déployées localement. Le but est de rapprocher au maximum le lieu de création d’une donnée et son lieu de traitement, afin de réduire les temps de latence, d’augmenter la sécurité ou encore de diminuer les coûts.

Pour une organisation qui compterait plusieurs succursales, bureaux distants ou franchises géographiquement éparpillés, c’est la possibilité d’améliorer l’expérience utilisateur avec des infrastructures de proximité et d’éviter de faire transiter les flux de données sur des réseaux étendus. Bien entendu, pour en tirer tous les bénéfices, ce type de plateforme, comme le PowerEdge VRTX, doivent être administrables à distance, puisque les sites distants ne disposent souvent pas de spécialiste IT sur place, et polyvalents, afin de prendre en charge un large éventail de tâches.

Administration simplifiée, performances augmentées ou coûts réduits, de véritables bénéfices se cachent derrière les innovations technologiques. Et ces bénéfices ont des conséquences directes sur le business des PME : meilleure productivité des collaborateurs, accélération du time-to-market, plus grande résilience des opérations, etc. De quoi changer très vite de catégorie.

Leave a Reply