L’iPad et les Mac ne sont pas à l’abri d’une pénurie

Spread the love

Cela fait plusieurs mois que nous évoquons une hausse de la demande mondiale pour les PC et les tablettes à cause de la pandémie. Et les données sont là pour montrer cela. D’après les informations d’IDC, en 2020, les expéditions d’ordinateurs dans le monde ont augmenté de 13,1 % en 2020, et cette tendance s’est poursuivie au premier trimestre 2021. Côté tablettes, les expéditions ont augmenté de 13,6 % en 2020.

Apple, de son côté, semble avoir pu profiter de cette hausse de la demande, du moins au premier trimestre 2021. Récemment, la firme de Cupertino a présenté ses résultats financiers pour le trimestre qui s’est achevé fin mars.

Et en ce qui concerne les iPad et les Mac, la croissance a été très élevée. Les Mac ont généré 9,10 milliards de dollars, soit une hausse de 70,1 %, tandis que les iPad ont généré 7,80 milliards de dollars, ce qui correspond à une hausse de 78,9 % en glissement annuel.

Par ailleurs, récemment, la firme a dévoilé ses nouveaux iPad Pro (équipés de la puce M1), ainsi qu’un nouvel iMac. Et ces nouveaux produits devraient stimuler la demande pour les prochains mois.

Cependant, ces deux catégories de produits Apple ne sont pas à l’abri d’une pénurie. Comme le rapporte le site 9to5Mac, cela a été expliqué par les dirigeants de la firme de Cupertino lors d’une conférence avec les analystes.

En substance, Apple n’a pas subi de contraintes lors de son second trimestre fiscal de 2021 (celui qui s’est achevé fin mars). Néanmoins, les choses pourraient se compliquer dans les prochains mois.

D’après 9to5Mac, Apple a pu sécuriser son approvisionnement en ce qui concerne les puces 5 nm (comme les puces A14 ou les puces M1). Les contraintes concernent donc d’autres composants nécessaires pour la production des appareils de la firme de Cupertino, et celles-ci affecteraient principalement les Mac et les iPad. Mais quoi qu’il en soit, les contraintes au niveau de la chaîne d’approvisionnement pourraient coûter très cher à Apple : entre 3 et 4 milliards de dollars de perte de revenus au troisième trimestre fiscal.

Apple, à son tour, victime de la pénurie de semiconducteurs ?

Pour rappel, actuellement, on assiste à une pénurie mondiale de semiconducteurs qui affecte de nombreux domaines, dont le secteur high-tech. Par ailleurs, de nombreux acteurs ont déjà tiré la sonnette d’alarme, comme Xiaomi. Celui-ci n’exclut d’ailleurs pas d’augmenter certains tarifs afin de compenser les pertes occasionnées par la pénurie de semiconducteurs.

Il est également à noter que la société TSMC, l’un des principaux acteurs dans le domaine des semiconducteurs, a déjà annoncé un plan d’investissement massif avec pour objectif d’augmenter le rythme de la production. Néanmoins, il semblerait qu’un retour à la normale ne soit pas possible avant un bon moment.

Leave a Reply