Linux progresse et Windows recule sur le marché des ordinateurs de bureau !

Spread the love

Linux progresse sur le marché des systèmes d’exploitation pour PC. Si cette croissance continue, il peut devenir la deuxième plateforme la plus utilisée au monde.

Windows est depuis de nombreuses années le choix numéro 1 pour la majorité des PCtistes. Si Microsoft domine le marché, la présence de son OS baisse depuis un certain temps. Cette situation profite à la concurrence en particulier du côté de Linux.

Selon NetMarketShare en mai 2020, la part de marché de Windows est de 86,69 % s contre 9.68% pour macOS. Linux se positionne à la troisième place avec 3,17%. Bien que ce chiffre puisse paraitre faible, nous sommes sur le marché des ordinateurs de bureau. Mieux, il traduit une croissance depuis plusieurs mois qui accompagne un déclin de Windows.

Windows perd du terrain sur le marché Desktop ! Microsoft a un problème

Par exemple, en avril 2020, la présence de Linux était de 2,87 % tandis que celle de Windows de 86,92 % contre 9.75% pour macOS.

Linux vs macOS et Windows

NetMarketShare – Parts de marché des différents systèmes d’exploitation en mai 2020.

NetMarketShare – Parts de marché des différents systèmes d’exploitation en mai 2020.

A la vue de ces chiffres l’avenir de Linux est prometteur. Le système d’exploitation a cependant encore un long chemin à parcourir afin de dépassera macOS d’Apple. Windows est de son côté toujours intouchable avec une présence écrasante. Du temps sera probablement nécessaire pour que la situation évolue de manière plus marquée. En attendant il n’est pas impossible que son rythme d’adoption s’accélère en fin d’année. Pourquoi ? Plus sa communauté s’agrandit et plus sa popularité est grandissante.

Le monde de Linux est aujourd’hui dynamique avec de nombreuses distributions afin de répondre à de multiples besoins. Si le grand public a aujourd’hui pls tendance à tenter l’aventure, la même situation est observée chez différentes organisations du monde entier.  Les deux arguments mis en avant sont les économies financières (coûts des licences logicielles) et un meilleure contrôle sur les données personnelles.

Leave a Reply