L’inflation en France augmente rapidement et atteint 4,5 % sur un an en mars, selon l’estimation de l’Insee – Le Monde

L’inflation en France a nettement franchi 4 % sur un an en mars, selon une première estimation publiée jeudi 31 mars par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Après avoir atteint 3,6 % sur un an en février, la progression de l’indice des prix à la consommation s’établit à 4,5 % en mars.

Cette hausse de l’inflation va entraîner une augmentation automatique du smic en mai, entre 2,4 % et 2,6 %, selon une estimation du ministère du travail. Le taux exact sera connu le 15 avril quand l’Insee publiera son estimation définitive de la hausse des prix en mars.

Evolution de l’indice des prix à la consommation (IPC), l’instrument qui permet de mesurer l’inflation.

Les prévisions publiées jeudi sont conformes aux anticipations de l’Insee, qui s’attendait, dès la mi-mars dans sa note mensuelle de conjoncture, à ce que l’inflation passe le cap des 4 % en mars et évolue autour des 4,5 % au deuxième trimestre.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés L’inflation va miner le pouvoir d’achat et grever la croissance, prévient l’Insee

Les prix de l’énergie continuent à flamber

Outre la hausse des prix des produits pétroliers, liée notamment à la guerre en Ukraine, l’Insee observe une nette croissance du prix des produits manufacturés et de l’alimentation. « Sur un mois, les prix à la consommation augmenteraient de 1,4 %, après + 0,8 % en février », note l’institut.

Les prix de l’énergie continuent à flamber et s’affichent en hausse de 28,9 % par rapport à mars 2021. Le coût des services progresse beaucoup plus modestement, à 2,3 % sur un an, tandis que celui du tabac reflue légèrement de 0,1 %.

Lire aussi : Pourquoi la notion de pouvoir d’achat est à manier avec précaution

La consommation des ménages s’est, elle, « légèrement » redressée en février, de 0,8 %, a rapporté l’Insee, qui a aussi révisé en baisse à − 2 % la contraction observée en janvier.

La hausse du mois de février « est portée par le net rebond de la consommation en biens fabriqués », qui a progressé de 2,2 %, après − 2,9 % en janvier, a précisé l’Institut national de la statistique.

Le Monde

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *