Liban : Nouveaux heurts entre les forces de l’ordre et des manifestants à Beyrouth – 20 Minutes

Spread the love
Des manifestants jettent des pierres aux forces de sécurité, lors d’une manifestation contre le pouvoir, à Beyrouth, le 8 août 2020. — STR / AFP

La tension reste forte au Liban. Des nouveaux heurts ont éclaté dimanche soir dans le centre de Beyrouth entre les forces de l’ordre et un groupe de manifestants. Il s’agit de la deuxième journée consécutive d’affrontements après l’explosion meurtrière au port de la capitale libanaise.

Sur une avenue menant au Parlement, les manifestants ont jeté des pierres et tiré des feux d’artifice en direction de la police qui a répliqué avec des tirs de gaz lacrymogènes pour tenter de les disperser, a constaté un correspondant de l’AFP au lendemain de heurts similaires ayant fait des dizaines de blessés.

Les manifestants ont répondu à ces tirs en scandant «Révolution révolution!». Certains ont tenté d’escalader les imposantes barricades de fer érigées par la police pour protéger la rue menant au Parlement.

Samedi, des milliers de manifestants avaient brièvement pris d’assaut les ministères des Affaires étrangères, de l’Economie, de l’Energie, ainsi que l’Association des banques. Quelque 250 personnes ont été blessées dans les heurts de samedi, dont 65 hospitalisées, d’après la Croix-Rouge libanaise. Vingt personnes ont été interpellées, selon un comité d’avocats pour la défense des manifestants, qui a dénoncé la «violence excessive» des forces de l’ordre. Un policier est également mort d’une chute mortelle après avoir été agressé par des «émeutiers», selon la police.

6 partages

Leave a Reply