Levée de fonds : 150 millions de dollars pour Algolia

Spread the love
Levée de fonds : 150 millions de dollars pour Algolia

Fondée en 2012, Algolia est une société française ayant rapidement pris le large pour aller se développer outre atlantique sous l’aile de l’incubateur américain Y-combinator. La société a annoncé hier une levée de fonds de 150 millions de dollars, dirigé par par Lone Pine Capital aux cotés de plusieurs investisseurs parmi lesquels Twilio ou Salesforce Ventures. Cette nouvelle levée de fonds est une serie D, soit la quatrième levée de fonds annoncé par la société, et valorise l’entreprise à 2,25 milliard de dollars. Lors de sa dernière levée de fonds en 2019, Algolia avait déjà levé la somme de 110 millions de dollars auprès des investisseurs. Elle compte environ 500 salariés, dont la moitié sont installés en France.

Cette nouvelle levée de fonds vise selon Algolia à soutenir la demande pour ses produits et à soutenir l’effort d’expansion à l’international de la société. La start-up compte déjà des bureaux à Paris, New York, Atlanta, Londres, Bucarest, et un siège à Los Angeles.

publicité

Fondée par deux français, Nicolas Dessaigne et Julien Lemoine, Algolia revendique plus de 10 000 clients pour ses solutions, dont le principal produit est un moteur de recherche as a service que les entreprises peuvent intégrer au sein de leur service, baptisé Algolia Search. La société développe également des solutions d’e-commerce notamment via un moteur de recommandation de produits, Algolia Recommend. Parmi les sociétés ayant choisi d’utiliser les services de la société, on retrouve Under Armour, Lacoste, NBC Universal, Société Générale, Stripe, Slack, Medium ou encore Zendesk.

Dans les Échos, le dirigeant d’Algolia Julien Lemoine laisse entendre que la prochaine étape pour la société serait une introduction en bourse, mais précise vouloir “se laisser le plus de portes ouvertes possibles”. L’idée n’est pas nouvelle : lors de la dernière levée de fonds de la société en 2019, l’autre fondateur Nicolas Dessaigne évoquait déjà la perspective d’une introduction en bourse mais remettait celle ci à plus tard. La nouvelle levée de fonds montre que l’idée n’a pas été écartée pour la société.

Leave a Reply