L’Etat et Sanofi s’associent dans la recherche d’un vaccin contre le Covid-19 – Le Monde

Spread the love
Emmanuel Macron sur le site de recherche et de production de vaccins de Sanofi, à Marcy-l’Etoile (Rhône), l’un des plus importants au monde avec ses 3 500 salariés, mardi 16 juin.

Emmanuel Macron est sorti du relatif confinement auquel il s’était astreint durant la crise sanitaire. Le président de la République s’est rendu, mardi 16 juin, sur le site de recherche et de production de vaccins de Sanofi, à Marcy-l’Etoile (Rhône), l’un des plus importants au monde avec ses 3 500 salariés.

Le choix du géant pharmaceutique français et la présence de son directeur général ne doivent rien au hasard : Paul Hudson avait suscité la polémique, mi-mai, en déclarant que les Etats-Unis, cofinanceurs de recherches, seraient servis en priorité dès la mise au point d’un vaccin Sanofi contre le Covid-19. Cela lui avait valu une convocation à l’Elysée, où M. Macron avait souligné la nécessité d’« extraire des lois du marché » un tel vaccin et de le mettre à la disposition de tous dès que possible.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus : contre le « bien commun », Sanofi oppose la nécessité de financer ses nouveaux vaccins

Le ton a radicalement changé. Le gouvernement et Sanofi veulent désormais aller de l’avant dans un partenariat qui a pour objectif d’accélérer la mise au point d’un vaccin et de traitements contre le coronavirus. Et de relancer l’implantation d’industries de santé dans l’Hexagone. Le chef de l’Etat a ainsi annoncé, mardi, une enveloppe de 200 millions d’euros dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir : 120 millions pour soutenir les capacités de production de vaccins et de traitements ; et 80 millions destinés aux essais thérapeutiques de phases 1, 2 et 3 pour les candidats-vaccins contre le coronavirus. Une deuxième enveloppe devrait être débloquée à l’automne, indique-t-on à l’Elysée.

Sanofi construira à Neuville-sur-Saône (Rhône), pour 490 millions, une nouvelle usine de vaccins employant 200 personnes

De son côté, M. Hudson s’est engagé à investir 610 millions d’euros sur cinq ans. Sanofi construira à Neuville-sur-Saône (Rhône), pour 490 millions, une nouvelle usine de vaccins employant 200 personnes. Présentée comme unique au monde par sa conception, cette « evolutive vaccine facility » aura la capacité – contrairement aux usines traditionnelles – de produire trois ou quatre vaccins en même temps. Mais si une pandémie du type Covid-19 se développe, elle pourra se recentrer sur la fabrication d’un seul vaccin contre le nouvel agent infectieux. Ce site à venir de Sanofi Pasteur, entité mondiale de Sanofi chargée des vaccins, permettra de « sécuriser les approvisionnements de la France et de l’Europe », a précisé M. Hudson.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Avec la crise due au coronavirus, la souveraineté économique ne fait plus peur au gouvernement

Dans une course aux vaccins et aux traitements

Il vous reste 57.01% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply