Les « vraies » lunettes de réalité augmentée pas avant cinq ans, selon Qualcomm

Spread the love

Qualcomm ne s’attend pas à voir débarquer des lunettes de réalité augmentée parfaitement autonomes et aussi discrètes que de vraies lunettes avant une dizaine d’années. Plusieurs étapes vont jalonner ce parcours, à commencer par des dispositifs filaires dont les designs évoquent un mix entre l’HoloLens de Microsoft et le Magic Leap One. Le fondeur a mis en place un programme de certification, XR Optimized, qui permet à une poignée de constructeurs d’afficher un label assurant les utilisateurs que leurs smartphones et leurs dispositifs de réalité augmentée/mixée sont compatibles.

Neuf fabricants de casques AR peuvent d’ores et déjà se prévaloir de cette étiquette, ainsi que sept constructeurs de smartphones et 15 opérateurs de téléphonie mobile (dont Verizon aux États-Unis et cinq en Europe). La démocratisation de ces dispositifs passe par les usages, or ces derniers seront en grande partie dictés par la puissance et la capacité des smartphones à aller chercher de l’information la plus rapidement et efficacement possible. Autrement dit, en 5G.

Les casques de Panasonic, Oppo, Pico ou encore Nreal se connectent en USB aux smartphones compatibles. Durant une conférence Spatial, Hugo Swart, patron de Qualcomm XR, a également dressé la feuille de route pour l’avenir. La prochaine étape sera de porter ces appareils de réalité augmentée, sans fil à la patte : le Wi-Fi 6E sera mis à profit pour assurer le transit des données entre le casque et le smartphone ou l’ordinateur (lire : Wi-Fi 6E : le Wi-Fi 6 dans la bande des 6 GHz).

D’ici quatre ans, le Wi-Fi 6E laissera ensuite sa place à la 5G, tandis que les appareils deviendront plus légers et moins encombrants. Mais il faudra attendre encore un moment avant que ces casques ressemblent finalement à des lunettes « classiques », embarquant la connexion au réseau et les composants qui permettront de les utiliser de manière complètement autonome. Le dirigeant de Qualcomm donne une fenêtre de tir entre cinq à dix ans… Les écrans dans les verres, le processeur, la batterie, toutes ces technologies ne sont pas encore prêtes à converger en un produit grand public.

Concept : EverythingApplePro.

Tout cela nous ramène à Apple et cette rumeur voulant que des lunettes de réalité augmentée seront présentées d’ici la fin de l’année, avec une commercialisation un an plus tard (lire : Apple Glass : rumeur de présentation à la fin de l’année). À l’instar de l’Apple Watch, ce produit s’appuierait sur un iPhone compagnon chargé de mouliner les données et d’accéder au réseau. À la lumière du calendrier avancé par Qualcomm, ces bruits de couloir semblent très optimistes sur la réalité de ce qui se trame dans les labos de Cupertino.

Selon d’autres rumeurs, il faut plutôt parier sur un casque de réalité augmentée en 2022, tandis que les lunettes attendraient 2023. Même si on ne doute pas de l’investissement et des capacités d’Apple, un tel agenda plus réaliste parait là encore optimiste par rapport à ce qu’avance Qualcomm.

Leave a Reply