Les vols et escroqueries continuent d’entacher les cryptomonnaies

Spread the love

Vols, escroqueries, ransomware, fraudes… la cybercriminalité touche encore fortement la Blockchain et les liquidités croissantes des cryptomonnaies. En regardant en arrière, 2019 reste la pire des années avec un total de plus de 4,5 milliards de dollars passés entre les mains de personnes ou d’organisations malveillantes. Cela dit, 2021 démarre déjà sur les chapeaux de roues.

Selon un récent rapport d’Atlas VPN, les vols et escroqueries en tout genre ont représenté 108,3 millions de dollars des différentes cyberattaques dans la Blockchain au premier trimestre. La plupart correspondent à des applications décentralisées de la Blockchain Ethereum (ETH DApps), pour un montant volé de 86 millions de dollars. Une hausse globale de 46 % face au premier trimestre 2020. Les portefeuilles de cryptomonnaies et les plateformes d’échanges ne sont pas en reste malheureusement.

Quelles sont les plateformes les plus dangereuses ?

Les vols et escroqueries sur la Blockchain font l’objet de nombreuses études et recensement chaque année. Les différents rapports ne communiquent pas exactement les mêmes chiffres. Néanmoins, il est clair de constater que les mésaventures ne s’affaiblissent pas sur les services opérant sur la Blockchain, où de nombreuses entreprises et particuliers font transiger de plus en plus d’argent.

La dernière affaire en date concerne un exit scam en Turquie, où la plateforme Thodex s’est retrouvée dans l’obligation de fermer en laissant ses milliers d’utilisateurs dans l’embarras. Son patron aurait fui le pays avec les avoirs des clients, et l’enquête est toujours en cours. Selon Atlas VPN, qui s’appuie sur les données de Slowmist Hacked, les portefeuilles (Wallet) et plateformes d’achat de cryptomonnaies aurait déjà connu plus de 20 millions de dollars volés entre janvier et mars.

Mais les plateformes les plus dangereuses restent en 2021 les applications tierces opérant sur la Blockchain Ethereum. Ces applications peuvent avoir des utilités différentes tant la Blockchain peut servir à plein de domaines (y compris pour les NFT), et que des applications malveillantes peuvent facilement se fondre dans la masse et attirer les utilisateurs grâce à l’émergence des cryptomonnaies et l’hypercroissance de leur cours.

Prudence donc. Des services d’échange et de portefeuille comme ZenGo tentent de révolutionner la sécurité des comptes des clients en ne se limitant pas à une simple clé de sécurité de plusieurs chiffres, facilement récupérable par des hackers. Quelque 200 000 clients ont décidé de se tourner vers elle pour stocker leurs jetons numériques.

1

Leave a Reply