“Les violences policières n’existent pas en France”, selon Christian Jacob (LR) – LCI

Spread the love
Politique

PRISE DE POSITION – Selon le patron des députés LR Christian Jacob, les “violences policières” et “une police raciste n’existent pas” en France. En revanche, “on a vu des violences de manifestants”, a-t-il déclaré ce dimanche sur Europe 1.

Il apporte son “soutien aux forces de sécurité”. Ce dimanche lors d’une interview diffusée sur Europe 1, le président du groupe Les Républicains à l’Assemblée nationale Christian Jacob a rejeté en bloc l’idée d’une police raciste. “Des violences policières en France ça n’existe pas, (en revanche) on a vu des violences de manifestants”, a-t-il assuré. “Il y a du racisme en France contre lequel il faut lutter, mais on n’a pas une police raciste en France, ça n’existe pas”, a-t-il ajouté.

Dans certains cas, “s’il y a eu dérapage (d’un policier), la justice est saisie, les sanctions tomberont. Mais on assiste à un amalgame invraisemblable”, s’est-il indigné.

Christian Jacob s’est aussi dit “profondément choqué par les slogans, la police traitée de raciste et les policiers noirs de vendus par de prétendus manifestants antiracistes” dans les cortèges cette semaine. Suite à l’onde de choc provoquée par la mort de George Floyd aux Etats-Unis, plusieurs manifestations contre les violences policières se sont tenues dans plusieurs villes françaises, malgré les restrictions sanitaires et des interdictions. Ce samedi,  plus de 23.000 manifestants, selon le ministère de l’Intérieur, ont dénoncé les violences policières et réclamé “justice pour tous”

“La comparaison avec les Etats-Unis n’a pas de sens”, a encore estimé Christian Jacob, “car ils ont un système fédéral où les policiers sont placés sous l’autorité des maires ou de shérifs élus alors que nous avons une police unifiée qui correspond à la diversité, une école de police, un code de déontologie”

Jacob dénonce le “silence assourdissant” de l’exécutif

Il a dénoncé le “silence assourdissant du président de la République et du Premier ministre, au moment où la police nationale est humiliée” et où “on a entendu des gens appeler à la révolution et prendre les armes”

Toute l’info sur

Mort de George Floyd : l’indignation mondiale

EN DIRECT – Mort de George Floyd : Joe Biden va rencontrer sa famille lundiMort de George Floyd : ce qu’il s’est passé, minute par minute
Le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon s’est également exprimé sur ce sujet ce dimanche, faisant montre d’une opinion bien différente. “Il ne s’agit pas de dire que nous avons une police ou un Etat raciste, je ne dirais pas ça”, a-t-il déclaré sur BFMTV. “Mais par une forme d’emballement et de surenchère, une fraction significative de la police (…) a glissé vers ces attitudes” de violence sur des populations noires ou arabes, a-t-il estimé.

Sur le même sujet

Et aussi

Leave a Reply