Les Three Lions mettent fin au règne de Joachim Löw – Débrief et NOTES des joueurs (Angleterre 2-0 Allemagne) – Maxifoot

Spread the love

Terminus pour l’Allemagne et Joachim Löw. A l’issue d’une rencontre engagée, la Nationalmannschaft s’est inclinée contre l’Angleterre (2-0), ce mardi à Londres, lors des 8es de finale de l’Euro. Les Three Lions, qui n’ont toujours pas encaissé le moindre but, affronteront la Suède ou l’Ukraine au prochain tour.

Les Three Lions mettent fin au règne de Joachim Löw - Débrief et NOTES des joueurs (Angleterre 2-0 Allemagne)

Kane a ouvert son compteur contre l’Allemagne.

Cette victoire, l’Angleterre l’attendait depuis des années, des décennies ! Systématiquement mis à la porte des grandes compétitions par l’Allemagne, hors finale du Mondial 1966, les Three Lions de Gareth Southgate ont vengé leurs aînés en s’offrant la Nationalmannschaft (2-0), ce mardi à Londres, lors des 8es de finale de l’Euro.

Une victoire à l’usure pour la bande à Harry Kane, qui a réussi à faire la différence dans le dernier quart d’heure suite à l’entrée gagnante de Jack Grealish. Un succès qui met un terme définitif au règne de 15 années de Joachim Löw à la tête de la formation quadruple championne du monde, et qui permet aux Anglais de retrouver la Suède ou l’Ukraine au prochain tour.

Hummels plane en première période

<

p class=”par”>Incisifs, les Allemands réalisaient un gros début de match. Cohérents tactiquement et intéressants dans la construction du jeu, les visiteurs mettaient une grosse pression sur le but gardé par Pickford. Une domination qui s’estompait après seulement un quart d’heure. Poussés par des fans venus très nombreux, les Anglais obtenaient la première très grosse opportunité par Sterling, qui chauffait les gants de Neuer. Plus mordants, les Britanniques gagnaient de plus en plus de duels, inversant totalement la tendance en quelques minutes.

Face à la fougue de leurs adversaires, les Allemands tentaient de calmer le jeu. Ils pouvaient compter sur Hummels, qui en plus de cadenasser Kane à merveille, osait des relances osées pour effacer le premier rideau anglais. Une éclaircie qui aurait pu se traduire par un but sans un arrêt réflexe de Pickford devant Werner. Malgré cette alerte, les hommes de Gareth Southgate ne s’affolaient pas et n’hésitaient pas à mettre de l’impact. Juste avant la pause, il fallait même un tacle venu de nulle part d’Hummels pour empêcher la Nationalmannschaft de rentrer au vestiaire avec un but de retard.

L’entrée gagnante de Grealish

Au retour des vestiaires, l’Allemagne remettait la pression. Havertz, de plus en plus à l’aise entre les lignes, n’était pas loin de trouver la faille sur une frappe terrible détournée par Pickford. Une grosse opportunité puis plus grand-chose dans un match qui se fermait entre des protagonistes de plus en plus crispés, apeurés à l’idée de réaliser la moindre erreur. Jusqu’à la libération pour l’Angleterre. Après un rush dans l’axe, Sterling profitait d’un caviar de Shaw pour ajuster Neuer à ras de terre (1-0, 75e).

De héros, l’ailier de Manchester City aurait pu passer à zéro après une terrible perte de balle dont ne profitait pas Müller, qui perdait ses moyens au moment d’ajuster Pickford. Le tournant du match puisque dans la foulée, Kane, totalement transparent durant 85 minutes, profitait d’une passe millimétrée de Grealish pour enfoncer définitivement le clou d’une tête plongeante (2-0, 85e). Un but libérateur pour l’avant-centre de Tottenham, qui sécurisait la qualification de son équipe pour les quarts de finale de l’épreuve.

La note du match : 5,5/10

On a été loin de s’amuser comme lors des deux matchs de lundi. Les deux équipes, craintives, ont joué avec le frein, avant le réveil brutal des Anglais dans le dernier quart d’heure. La seule partie du match qui a donné un petit plaisir au spectateur neutre.

Les buts :

– Sterling part de la gauche et transperce le bloc allemand. Il s’appuie sur Kane, qui remet sur Grealish à gauche. Le joueur d’Aston Villa décale Shaw, qui centre parfaitement à ras de terre pour Sterling, sans pitié sur sa frappe à ras de terre qui trompe Neuer (1-0, 75e).

– Au milieu du terrain, Gnabry manque son contrôle et le ballon arrive jusqu’à Shaw. Plein de décontraction, le latéral gauche décale sur sa gauche Grealish, qui distille un centre parfait pour Kane, buteur d’une tête plongeante (2-0, 85e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot a attribué une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

L’homme du match : Jack Grealish (8/10)

Son absence dans le onze de départ est déjà une anomalie. Son entrée, sous les acclamations du public anglais, a totalement changé la physionomie du match. Grâce à sa classe et son toucher de balle, il a été à l’origine des deux buts. Sur le premier, il décale parfaitement Shaw, sur le second, il offre un caviar à Kane. Comme l’impression qu’il peut s’attendre à débuter le prochain match !

ANGLETERRE :

Jordan Pickford (7,5) : le gardien d’Everton n’était pas content à Wembley. Systématiquement en train d’engueuler ses partenaires, il sort un arrêt réflexe devant Werner en première période, puis face à Havertz au retour des vestiaires. Il a été prépondérant dans cette partie.

Kyle Walker (6,5) : un match costaud pour le joueur de Manchester City, qui évoluait à droite de la ligne de trois défenseurs. Il n’a jamais vraiment tremblé face au fantôme de Müller.

John Stones (7) : l’autre défenseur de Manchester City a lui aussi proposé une copie propre. Il n’a jamais laissé Werner se rapprocher du but de Pickford en dehors d’une frappe dangereuse en milieu de première période.

Harry Maguire (6,5) : une partie intéressante pour le capitaine de Manchester United, qui malgré une blessure persistante à la cheville, a tenu bon. Il s’est parfois fait bouger par Havertz mais n’a jamais rompu.

Kieran Trippier (5,5) : à son aise défensivement, le latéral droit de l’Atletico n’a pas été inspiré sur les phases offensives. Il a beaucoup trop peu apporté pour déstabiliser la défense allemande.

Kalvin Phillips (6) : le joueur de Leeds n’a pas fait le déplacement pour rien ! Teigneux et bagarreur, il n’a pas hésité à chatouiller les chevilles de ses adversaires pour les intimider. Il a répondu présent pour rester debout dans la bataille.

Declan Rice (6) : rapidement en difficulté avec un carton jaune écopé pour une faute en quasi position de dernier défenseur sur Goretzka, le milieu de West Ham a finalement bien tenu. Sa présence a été précieuse dans les moments forts allemands. Remplacé à la 88e minute par Jordan Henderson (non noté).

Luke Shaw (7,5) : titularisé dans le rôle de piston gauche, le joueur de Manchester United a été solide défensivement… puis décisif devant. Auteur d’une belle offrande pour Sterling sur le premier but, il réalise l’effort pour décaler Grealish sur le but de Kane. Une sortie à l’image de sa saison.

Bukayo Saka (5) : la pépite d’Arsenal s’est montrée plutôt remuante sur son aile droite, où il a donné du fil à retordre à Rüdiger en première période. Mais à l’usure, l’Allemand a fini par remporter son duel. Remplacé à la 69e minute par Jack Grealish (8), lire commentaire ci-dessus.

Harry Kane (4,5) : jusqu’à la 75e minute, le capitaine anglais proposait une prestation indigente qui lui aurait valu un lynchage en cas d’élimination. Mais il s’est finalement donné de l’air en marquant le second but de son équipe, le premier pour lui dans cet Euro, pour se rassurer. Un finish heureux pour le buteur de Tottenham, qui va devoir faire beaucoup plus.

Raheem Sterling (7) : l’ailier de Manchester City a encore une fois été le meilleur joueur offensif côté anglais. Il s’est procuré une belle occasion en première période avant d’ouvrir la marque pour libérer Wembley. Remuant, il n’était toutefois pas loin de commettre l’irréparable avec une passe en retrait mal ajustée qui n’a pas profité à Müller.

ALLEMAGNE :

Manuel Neuer (5) : un match décevant pour le capitaine allemand, qui n’a été décisif que sur la frappe de Sterling en première période. Il est toutefois vrai qu’il n’est pas aidé sur les deux buts.

Matthias Ginter (4) : une bonne heure… puis le craquage complet dans les quinze dernières minutes. Dépassé, le défenseur de Mönchengladbach a perdu pied en laissant les Anglais se balader dans sa zone, d’où sont venus les deux buts. Remplacé à la 87e minute par Emre Can (non noté).

Mats Hummels (7,5) : un match de très grande qualité pour le défenseur central du Borussia Dortmund, qui a rendu une copie parfaite en première période avec des interventions autoritaires et des relances toujours très justes. Après 45 minutes exceptionnelles, il a poursuivi sur sa lancée au retour des vestiaires mais ne peut pas réaliser de miracles sur les deux buts, avec un Ginter aux fraises. Il a été à la hauteur du rendez-vous.

Antonio Rudiger (6) : face au virevoltant Saka, le défenseur central de Chelsea a eu du travail mais il n’a jamais baissé les yeux. Finalement, il a lui aussi fait son match en ne laissant aucun espace autour de lui.

Joshua Kimmich (5,5) : le joueur du Bayern a été sérieux mais il a manqué ce petit grain de folie pour permettre d’aider ses partenaires offensifs. Le départ de Joachim Löw pourrait lui permettre de retrouver une position plus naturelle au milieu.

Toni Kroos (5) : le Merengue a plutôt respecté son rôle de plaque tournante. Le souci, c’est qu’il n’a jamais réussi à accélérer le rythme en multipliant les passes latérales sans grand intérêt.

Leon Goretzka (4,5) : bien rentré dans son match avec des percées axiales très tranchantes, le milieu du Bayern a peu à peu baissé le pied face au réveil de l’entrejeu anglais. Il a semblé à court de forme pour répondre au défi physique.

Robin Gosens (5) : défensivement, le latéral gauche de l’Atalanta a fait le boulot. Offensivement, il n’a quasiment rien tenté puisque ses partenaires n’ont jamais fait l’effort de le trouver. Comme face à la Hongrie, il a servi de figurant dans le jeu allemand, et c’est bien dommage. Remplacé à la 88e minute par Leroy Sané (non noté).

Kai Havertz (7) : le meilleur joueur offensif allemand sur la pelouse. Sa capacité à se positionner entre les lignes et à jouer vers l’avant a donné un peu de vie au jeu de son équipe. Il offre deux caviars à Werner et Müller qui n’ont pas réussi à convertir leurs occasions. Après la pause, il obtient même la meilleure opportunité allemande sur une lourde frappe repoussée par Pickford. Au niveau, et c’est bien le seul avec Hummels.

Thomas Muller (3) : cela se voit, l’attaquant du Bayern est bien diminué par sa blessure au genou. Preuve en est, le jeu allemand tourne beaucoup moins bien sans son omniprésence dans le coeur du jeu, lui qui a souvent été cantonné à un rôle d’ailier droit. Surtout, cet énorme raté à 0-1 qui enfonce définitivement ses partenaires. Un match terrible pour le grand revenant. Remplacé à la 92e minute par Jamal Musiala (non noté).

Timo Werner (3,5) : préféré à Gnabry, Werner a fait du Werner : du coeur, du courage, des efforts, mais une finition toujours aussi défaillante, à l’image de son occasion repoussée par Pickford. Un véritable problème pour ses équipes. Remplacé à la 68e minute par Serge Gnabry (non noté), qui perd le ballon sur le but de Kane.

Et pour vous, quels ont été les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Réagissez dans la zone de “commentaires” ci-dessous !

ANGLETERRE 2-0 ALLEMAGNE (mi-tps: 0-0) – EURO 2020 – 8e de finale / 8e
Stade : Wembley Stadium, London – Arbitre : Danny Desmond Makkelie, Netherlands

Buts : R. Sterling (75e) H. Kane (86e) pour ANGLETERRE
Avertissements : D. Rice (8e), K. Phillips (45e), H. Maguire (77e), pour ANGLETERRE – M. Ginter (25e), R. Gosens (72e), pour ALLEMAGNE

ANGLETERRE : J. PickfordK. Walker, J. Stones, H. MaguireK. Trippier, K. Phillips, D. Rice (J. Henderson, 88e), L. ShawH. KaneB. Saka (J. Grealish, 69e), R. Sterling

ALLEMAGNE : M. NeuerM. Ginter (E. Can, 87e), M. Hummels, A. RüdigerJ. Kimmich, R. Gosens (L. Sané, 88e)T. Kroos, L. GoretzkaK. Havertz, T. Müller (J. Musiala, 90+2e)T. Werner (S. Gnabry, 68e)

Leave a Reply