Les plans d’Apple pour déployer son Mac M1 en entreprise

Spread the love
Les plans d'Apple pour déployer son Mac M1 en entreprise

Apple fait la danse du ventre aux entreprises avec la ferme intention de vanter auprès de ces dernières les atouts de son mac M1. Selon une étude commandée auprès de l’institut Forrester, les entreprises peuvent réaliser une économie de 843 dollars par Mac sur sa durée de vie avec la puce M1.

Dans une étude réalisée en 2019 par Forrester, les économies réalisées sur trois ans par Mac étaient de 678 dollars. Si ces études sont bien entendu à prendre avec des pincettes, elles en disent long sur les projets d’Apple pour vendre ses nouveaux appareils équipés d’une puce “maison” en entreprise.

Pour accompagner cette mise à jour du rapport Forrester sur le Mac en entreprise, Apple a également publié de nouveaux critères de performance pour les tâches utilisées en entreprise. La direction d’Apple fait ainsi savoir que les Mac M1 ont des performances Excel deux fois supérieures à celles des appareils précédents, des performances graphiques de navigateur deux fois supérieures, une augmentation de 50 % des performances des applications Web et une autonomie de batterie deux fois supérieure sur Zoom.

publicité

Des économies potentielles pour les entreprises ?

Selon l’étude de Forrester, les entreprises pourront économiser 12,4 millions de dollars en coûts de support informatique sur trois ans, alors que la réduction des coûts par rapport aux déploiements de PC leur permettra d’économiser 37,5 millions de dollars sur trois ans. Niveau sécurité, Forrester vante que les violations de données seront réduites de 50 % par Mac déployé.

Forrester n’a en revanche pas quantifié les avantages tels que la compatibilité des applications iOS et iPadOS. Le rapport de Forrester se fonde sur des entretiens menés dans plusieurs secteurs d’activité et sur des déploiements allant de 1 450 à plus de 100 000 employés. La taille des déploiements allait de 500 Mac à 30 000.

Si le rapport vaut la peine d’être lu, il en dit surtout long sur les craintes que peut nourrir l’industrie du PC, qui voit là arriver un concurrent de poids sur l’une de ses chasses gardées. A noter que Google, avec ses Chromebooks, pourrait également grappiller de belles parts de marché sur ce segment.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply