Les pannes des numéros d’urgence ont causé la mort de “trois ou quatre personnes” dont un bébé de 28 mois – Nice-Matin

Spread the love

A l’heure où nous écrivons ces lignes, de nombreuses régions en France demeurent affectées par la panne affectant les numéros d’urgences. Ce dysfonctionnement a débuté ce mercredi 2 juin dans la soirée et la panne d’un équipement chargé d’acheminer les appels a entravé massivement l’accès aux numéros d’urgence (15 pour le Samu; 17 pour la police; 18 pour les pompiers; 112 pour le numéro d’urgence unique européen) et aux lignes fixes rendant de nombreux services de secours difficiles à joindre par le public à travers la France.

Une enquête ouverte à Vannes après la mort d’un homme de 63 ans 

Selon Olivier Véran, cette panne aurait causé la mort de “trois ou quatre personnes” en France. Un bilan provisoire de deux AVC et un décès a été avancé, mais il est encore “trop tôt” pour évaluer toutes les conséquences de la panne, a réagi Emmanuel Macron, qui s’est dit “très préoccupé”, ce jeudi 3 juin. 

Une enquête a d’ailleurs été ouverte par le parquet de Vannes (Bretagne) après la mort d’un homme de 63 ans aux urgences de l’hôpital lors de la vaste panne des numéros d’urgence qui a touché la France mercredi soir. Cet homme, originaire du pays d’Auray, est décédé d’un arrêt cardio-vasculaire aux urgences de l’hôpital malgré les tentatives de réanimation. Selon le secrétaire général de la Préfecture, “ce patient a été conduit en voiture par sa conjointe au Centre hospitalier de Vannes au vu des difficultés constatées pour joindre les services de secours”.

Deux morts suspectes signalées 

Selon les informations du Parisien, deux autres morts ont été signalées : celle d’un bébé en Vendée, décédé après une insuffisance respiratoire, et d’une femme de 54 ans souffrant de diabète et d’hypertension. L’information concernant l’enfant a été confirmé ce jeudi soir, par la préfecture. “Le décès d’un jeune enfant d’un an et demi a été constaté et déploré ce matin“, a déclaré le préfet Benoît Brocard lors d’une conférence de presse, parlant d’un “drame” survenu dans le contexte de la panne des numéros d’urgence. 

Ce jeudi soir, Stéphane Richard, PDG d’Orange a expliqué sur RTL que ses services étaient toujours à la “recherche de la cause racine“. “C’est une défaillance logicielle : c’est-à-dire une commande classique qui a été mal interprétée par la machine et a entraîné la défaillance“, a-t-il dit. Selon lui, il s’agirait d’“un problème de programmation, de logiciel”.

Leave a Reply