Les opérateurs partent en guerre contre le Relais privé d’Apple

Spread the love
Les opérateurs partent en guerre contre le Relais privé d'Apple

Les nouvelles fonctionnalités d’Apple n’enchantent pas tout le monde ! C’est notamment le cas d’opérateurs français et internationaux, à commencer par Orange, Telefonica, T-Mobile ou encore Vodafone. L’objet de leur courroux ? Le relais privé d’iCloud, une fonctionnalité introduite par Apple sur ses systèmes d’exploitation iOS 15 et macOS Monterey pour « améliorer la confidentialité des utilisateurs lorsqu’ils se connectent et naviguent sur internet en chiffrant et redirigeant leur trafic ».

Dans les faits, cette fonctionnalité – comprise dans les abonnements iCloud+ – a pour objet de faire transiter les requêtes via deux relais distincts. Le but ? Rien de moins que d’agir comme un VPN pour chiffrer les enregistrements DNS et masquer l’adresse IP, afin de réduire à néant toute possibilité d’identification et de traçage sur la toile.

De quoi faire enrager les opérateurs, qui ont adressé cet été un courrier à la Commission européenne pour demander la désactivation de cette fonctionnalité, comme le rapportait The Telegraph en fin de semaine dernière.

publicité

Les opérateurs ripostent

« La mise en place du relais privé aura des conséquences importantes en matière d’atteinte à la souveraineté numérique européenne », regrettent les opérateurs, qui y voient un moyen d’empêcher « les autres réseaux et serveurs d’accéder aux données et métadonnées vitales, y compris celles des opérateurs en charge de la connectivité ».

L’utilisation à grande échelle de cette fonctionnalité pourrait également rendre plus difficiles la conservation et la transmission des adresses IP aux autorités dans le cadre de la lutte contre le piratage ou le terrorisme, par exemple.

Orange ne s’y est d’ailleurs pas trompé, en conditionnant l’accès de ses services de télévision à la désactivation de la fonctionnalité d’Apple pour tous les possesseurs d’appareils siglés de la pomme. L’opérateur T-Mobile est allé plus loin en bloquant tout simplement la fonctionnalité outre-Atlantique, à l’instar de certains opérateurs britanniques de l’autre côté de la Manche. Apple n’a pour le moment pas réagi publiquement à la fronde menée par les opérateurs contre cette fonctionnalité qui ne laisse décidément personne indifférent.

Leave a Reply