Les occupants de la maison squattée de Théoule ont quitté les lieux – Nice-Matin

Spread the love

Mis à jour le 08/09/2020 à 13:16 Publié le 08/09/2020 à 09:55

Des squatteurs se sont emparés de la maison de vacances d'un couple de retraités lyonnais à Théoule-sur-Mer. Les faire partir est un parcours du combattant.

Des squatteurs se sont emparés de la maison de vacances d’un couple de retraités lyonnais à Théoule-sur-Mer. Les faire partir est un parcours du combattant. Photo P.L.

Les occupants de la maison squattée de Théoule ont quitté les lieux

Épilogue dans l’affaire de la maison squattée de Théoule ? Les gendarmes seraient intervenus ce lundi après une violente dispute entre les squatteurs ce lundi soir.

Ils sont partis. Et auraient donné les clefs aux gendarmes. Mais attention, pas parce qu’ils ont reçu une procédure d’expulsion. Le couple de squatteurs auraient quitté la villa de Théoule qu’ils squattaient depuis maintenant  trois semaines au motif d’une dispute.

Lundi en début de soirée, l’épouse serait descendue s’adresser aux gendarmes en faction devant la maison pour leur dire que son mari était violent, qu’elle en avait peur.

Immédiatement, le mari a été interpellé et placé en garde à vue à la gendarmerie de Mandelieu. L’épouse a également quitté la maison sous escorte et elle serait peut-être à l’heure actuelle, placée dans un foyer.

A la question : est ce que M. Kaloustian peut récupérer sa maison ? La réponse ne semble pas si simple : les squatteurs ne sont pas sous le coup d’une expulsion…Pas sûr que si le couple Kaloustian décide de rentrer chez lui, il soit dans la légalité…

Le propriétaire, Henri Kaloustian, a fait part ce mardi matin de sa réaction:  “Bien sûr nous nous sentons mieux, c’est un pas en avant que de savoir qu’il n’y a plus de squatteurs dans notre maison. Que les clefs sont entre les mains des gendarmes. Maintenant cela ne veut pas dire que nous allons pouvoir rentrer tout de suite… Nous attendons la décision de justice.”

“On a assisté à un rebondissement c’est vrai. Mais cela ne veut pas dire que tout est fini. Il nous manque l’ordonnance d’expulsion…”, analyse le maire, Georges Botella.

Leave a Reply